Climat : après les jets privés au Bourget, des militants d'Attac bloquent les yachts du quai des milliardaires à Antibes

L'action s'est déroulée dans le calme. Quelques policiers sont seulement venus relever les identités des manifestants. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des militants d'Attac bloquent l'accès au quai des yachts, au port d'Antibes (Alpes-Maritimes), le 24 septembre 2022.  (VALERY HACHE / AFP)

Ils ont déployé des banderoles "Désarmons les criminels climatiques" et "Ne laissons pas les ultra-riches détruire la planète". Des militants d'Attac ont bloqué pendant une heure, samedi 24 septembre, le célèbre quai des milliardaires du port de plaisance d'Antibes (Alpes-Maritimes). Une vingtaine de militants altermondialistes ont fermé le portail qui mène au quai où sont amarrés les navires de superyachting.

L'action s'est déroulée dans le calme et s'inscrit dans le cadre d'un appel lancé le 15 septembre par Attac, qui a déjà selon elle été signé par 10 000 personnes. Quelques policiers sont seulement venus relever les identités des manifestants, contrairement à la veille où la même association, lors d'une action de protestation au Bourget contre les jets privés, a vu douze de ses militants être placés en garde à vue.

"Il est inadmissible de demander des efforts aux précaires quand on ne fait rien contre les ultra-riches", a justifié Raphaël Radeau, porte-parole d'Attac. Selon les calculs de l'association, l'un des navires amarrés a consommé à lui seul quelque 110 000 litres de carburant pour une croisière du 27 août au 8 septembre, soit 280 tonnes de CO2. "Cela correspond à 28 ans d'émissions pour un Français moyen."

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.