La température dépasse 32°C en Alaska, un record historique

Cette température exceptionnelle a été enregistrée à Anchorage, la plus grande ville de cet Etat de l'extrême nord du continent américain, dont une partie est comprise dans le cercle polaire arctique. 

Des habitants d\'Anchorage (Alaska, Etats-Unis), se baignent dans un lac, jeudi 4 juillet 2019. 
Des habitants d'Anchorage (Alaska, Etats-Unis), se baignent dans un lac, jeudi 4 juillet 2019.  (LANCE KING / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Trente-deux degrés aux portes du cercle polaire arctique. En atteignant ces températures dignes des villes du Texas ou de Floride, la ville d'Anchorage, plus grande ville d'Alaska, l'Etat le plus septentrional des Etats-Unis, a connu un record de chaleur, jeudi 4 juillet. 

"A 17 heures, l'aéroport international d'Anchorage a officiellement atteint 90 degrés [Fahrenheit, soit environ 32,2 °C] pour la première fois" depuis que des relevés y sont effectués, ont tweeté la nuit dernière les services météorologiques du National Weather Service (NWS) pour la ville. 

Dans cet Etat particulièrement sensible au réchauffement climatique en raison de sa proximité avec le pôle Nord, le précédent record avait été établi le 14 juin 1969, à 85 degrés Fahrenheit, soit 29,4 °C.

Des normales saisonnières dépassées de 14 °C

Selon les météorologues, la température maximale moyenne pour un 4 juillet à Anchorage est de 18,3 °C, soit près de 14 °C de moins que la température enregistrée jeudi. "Plusieurs autres records historiques ont été battus dans différents sites d'observation répartis dans le sud de l'Alaska", a ajouté le NWS vendredi matin.

Ces températures exceptionnellement chaudes sont provoquées par une "vaste zone de haute pression qui se trouve juste au-dessus de nous", a expliqué le météorologue Bill Ludwig, du NWS, au journal Anchorage Daily News.

Un réchauffement plus rapide qu'ailleurs

L'Alaska avait déjà battu des records de douceur au printemps, particulièrement dans la zone arctique.

Selon les scientifiques, cet Etat subit un réchauffement deux fois plus rapide que la moyenne du globe. De "1901 à 2016, les températures moyennes aux Etats-Unis ont augmenté de 1 °C, tandis qu'en Alaska, elles ont gagné 2,6 °C", relevait ainsi en avril Rick Thoman, expert du Centre d'évaluation et de politique du climat de l'Alaska.