La France a connu le troisième mois de juillet le plus chaud depuis 1900

En moyenne, les températures ont été plus élevées de 2,4 degrés par rapport aux normales de saison en juillet 2018. Cela s'est accompagné d'une sécheresse très prononcée.

Le thermomètre a affiché plus de 40 degrés à Lille (Nord), le 27 juillet 2018.
Le thermomètre a affiché plus de 40 degrés à Lille (Nord), le 27 juillet 2018. (MAXPPP)

Les températures caniculaires de ces derniers jours ne font que confirmer le constat de Météo France : la France a connu en 2018 son troisième mois de juillet le plus chaud de l'histoire depuis 1900, derrière 2006 et 1983. Les températures ont été en moyenne plus élevées de 2,4 degrés que les normales.

Le Nord de la France particulièrement concerné

C'est surtout la partie nord de la France qui a connu des températures anormalement élevées, même s'il a fait chaud aussi dans le Sud. "Sur la ville de Lille, on a une moyenne provisoire des températures maximales des après-midi qui atteint 28 degrés. Ça correspond plus à un mois de juillet moyen à Toulouse. À Paris, on a eu plus de 29 voire 30 degrés en moyenne sur le mois de juillet, ce qui correspond à un mois de juillet moyen à Perpignan", détaille François Jobard, prévisionniste à Météo France.

Il a donc fait très chaud sur les régions du Nord avec une chaleur quasiment constante, quasiment ininterrompue et qui s'est doublée d'une sécheresse qui peut faire penser à un climat méditerranéenFrançois Jobardà franceinfo

Records de températures ... et de sécheresse

Le Nord de la France a donc également connu une sécheresse record, presque aussi prononcée qu'en 2006. "J'ai regardé du côté d'Amiens, où on a une température moyenne mensuelle pour le mois de juillet 2018 qui devrait approcher celle du mois de juillet 2006", poursuit le prévisionniste. Pour expliquer cette situation, François Jobard évoque "des conditions plus anticycloniques que la normale sur une bonne partie de l'Europe du Nord et donc, associé à ces conditions anticycloniques, on a eu un temps remarquablement sec".

Dans des villes comme Calais, Amiens, Lille ou Dieppe, il n'a plu que 10 à 20 millimètres d'eau depuis le 1er juin.  ce jour, c'est vraiment exceptionnel, c'est du jamais vu", conclut le prévisionniste de Météo France.