La COP25 aura lieu en Espagne au mois de décembre, après la décision du Chili de ne plus l'organiser

Madrid s'était portée volontaire pour accueillir ce sommet international à la place du Chili, qui fait face à une crise sociale sans précédent.

Une manifestation contre le changemet climatique à Santiago (Chili), le 17 octobre 2019, où devait être organisée la COP25. 
Une manifestation contre le changemet climatique à Santiago (Chili), le 17 octobre 2019, où devait être organisée la COP25.  (RODRIGO GARRIDO / AFP)

La COP25 aura lieu en Espagne du 2 au 13 décembre, a annoncé l'ONU, vendredi 1er novembre. La conférence mondiale sur le climat devait initialement se tenir à Santiago, la capitale du Chili. Mais le gouvernement chilien a renoncé à organiser l'événement en raison des manifestations monstres qui secouent le pays depuis plusieurs semaines.

Jeudi 30 octobre, Madrid s'était portée volontaire pour accueillir ce sommet international. Le président chilien, Sebastián Piñera, avait annoncé peu avant que le chef du gouvernement espagnol Pedro Sánchez lui avait "généreusement proposé d'organiser la COP25 à Madrid aux mêmes dates auxquelles cette conférence était programmée au Chili, soit du 2 au 13 décembre" 2019.

Le gouvernement espagnol n'a pas confirmé ces dates. Il souligne cependant que Pedro Sánchez a fait cette proposition "vu le court délai disponible" et "l'importance de garantir que la COP25 se tienne normalement", après dix mois de préparation.