L'appel de 80 chefs d'établissements du supérieur pour enseigner le changement climatique

Les signataires déplorent que "moins d'un quart" des formations du supérieur abordent les sujets climatiques. 

Des jeunes du mouvement Youth For Climate défilent devant l\'Elysée, le 28 juin 2019.
Des jeunes du mouvement Youth For Climate défilent devant l'Elysée, le 28 juin 2019. (SAMUEL BOIVIN / NURPHOTO / AFP)

"La place accordée à l'enseignement des enjeux climatiques et énergétiques dans les formations du supérieur en France reste très insuffisante : moins d'un quart d'entre elles abordent le sujet." Dans une tribune publiée dimanche 15 septembre dans Le journal du Dimanche, 80 dirigeants d'établissements du supérieur ainsi que 1 000 enseignants et chercheurs demandent "au ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation de prendre sa part en initiant une stratégie de transition de l'enseignement supérieur positionnant le climat comme l'urgence première, et d'allouer les moyens nécessaires". 

Les signataires, parmi lesquels les directions d'HEC, des Mines ou de l'Essec, estiment qu'"aucun étudiant ne doit pouvoir valider une formation dans l'enseignement supérieur sans avoir compris les causes et les conséquences du changement climatiques et travaillé, à son niveau, à l'identification de solutions possibles"