Climat : l'année 2020 est la plus chaude dans le monde, à égalité avec 2016

Les terres se réchauffent plus vite que les océans et certaines régions subissent un réchauffement bien plus rapide, comme l'Arctique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La sécheresse d'une rivière à Ghentbrugge (Belgique), le 3 juin 2020. (JONATHAN RAA / NURPHOTO / AFP)

Une année où le mercure n'a cessé de grimper. L'année 2020 a été la plus chaude jamais enregistrée dans le monde, à égalité avec 2016, a annoncé, vendredi 8 janvier, le service européen Copernicus sur le changement climatique. Elle clôture ainsi une décennie de températures record qui témoigne du réchauffement de la planète.

L'année 2020 a terminé à 1,25 °C au-dessus de la période pré-industrielle, tout comme 2016. Mais "il est à noter que 2020 égale le record de 2016 malgré un refroidissement de La Niña", insiste le service C3S. Alors que l'année 2016, elle, avait été marquée par un fort épisode El Niño, phénomène océanique naturel qui entraîne une hausse des températures. Selon la Nasa et l'Organisation météo mondiale (OMM), El Niño aurait ainsi contribué entre 0,1 et 0,2 °C à la température mondiale de 2016.

L'OMM, qui doit publier prochainement des chiffres consolidés en combinant les données de plusieurs agences officielles, avait indiqué fin décembre que 2020 se classerait dans les trois années les plus chaudes. En Arctique, les températures en 2020 ont dépassé de 6 °C la moyenne de référence. En Europe, marquée par une vague de chaleur exceptionnelle, l'année 2020 a été largement la plus chaude, 0,4 °C au-dessus de 2019, et 1,6 °C au-dessus de la période de référence 1981-2010, soit plus de 2,2 °C au-dessus de la période pré-industrielle. Et en France aussi : l'année 2020 a été la plus chaude enregistrée en France depuis le début des mesures en 1900, devant 2018, avait annoncé, le 29 décembre, Météo France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Climat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.