L'année 2018 a été la plus chaude jamais enregistrée en France métropolitaine depuis le début des relevés, selon Météo France

La température moyenne devrait se situer 1,4 °C au-dessus de la moyenne de référence utilisée par l'institut. Le précédent record datait de 2014.

Des enfants se rafraîchissent dans une fontaine à Libourne (Gironde), le 3 août 2018, alors que la température avoisine les 39 °C.
Des enfants se rafraîchissent dans une fontaine à Libourne (Gironde), le 3 août 2018, alors que la température avoisine les 39 °C. (MAXPPP)

Il y aura peut-être de la neige à Noël dans une partie de la France, mais cela ne changera rien à ce constat : l'année 2018 devrait être la plus chaude jamais enregistrée, en métropole, depuis le début des relevés de températures en 1900, a annoncé Météo France, vendredi 21 décembre.

La température moyenne sur l'année devrait être de 14 °C, soit 1,4 °C de plus que la normale de référence, calculée sur la période 1981-2010. Le précédent record datait de 2014 (1,2 °C au-dessus de la normale), devant 2011 (+1,1 °C).

Le second été le plus chaud depuis 1900

Pour la première fois depuis le début des mesures, la France métropolitaine a connu neuf mois consécutifs au-dessus des normales, d'avril à décembre. L'été 2018 a été le second été le plus chaud depuis 1900, après 2003.

Si Météo France explique que la France connaît depuis le printemps "de fréquentes situations de type 'régime scandinave'", c'est-à-dire un apport d'air particulièrement chaud venu du nord de l'Europe, l'institut note tout de même que "les situations météorologiques ne peuvent expliquer à elles seules une année aussi chaude".

"Dans le cadre du changement climatique, la température moyenne sur la France augmente régulièrement depuis plusieurs décennies", poursuit Météo France. "Sur les dix années les plus chaudes, neuf se sont produites après l'an 2000 !"