Inde : Bombay déclare la guerre au plastique

La lutte pour la préservation de l'environnement est devenue une problématique planétaire, y compris dans les pays en voie de développement. L'Inde a déclaré la guerre aux sacs plastiques.

Voir la vidéo
FRANCE 2

À Bombay, en Inde, une brigade municipale a pour tâche de lutter contre le plastique. Du jour au lendemain, cette matière est devenue illégale. Un agent de la mairie inspecte un magasin de décoration. Il repère des assiettes et des couverts en plastique. C'est désormais interdit par la loi. "On recherche surtout des sacs plastiques et des produits en polystyrène", indique l'agent. Le commerçant doit s'acquitter d'une somme de 62 euros, soit l'équivalent d'un mois de salaire d'un employé en Inde. S'il récidive, il risque jusqu'à trois mois de prison.

"Le plastique bouche les canalisations"

"Bombay est une ville très peuplée. Le plastique bouche les canalisations et empêche l'eau de rentrer. Le plastique pollue également la mer. Les poissons en mangent et meurent", explique le chef d'équipe Prakash Jadhav. En colère, les commerçants ne veulent pas être verbalisés, et demandent plus de temps pour s'adapter. Certains magasins, qui produisaient du plastique, ont dû fermer suite à la nouvelle réglementation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des bouteilles en plastique destinées à être recyclées, à Garabito (Costa Rica), le 1er juin 2012. 
Des bouteilles en plastique destinées à être recyclées, à Garabito (Costa Rica), le 1er juin 2012.  (JUAN CARLOS ULATE / REUTERS)