Cet article date de plus de deux ans.

"Il faut de la croissance verte et que l'écologie soit populaire"

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
duel eco
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'écologie est la deuxième préoccupation des électeurs. L'économiste Christophe Ramaux et le journaliste Étienne Lefebvre débattent de l'impact sur l'économie que peut avoir la protection de l'environnement.

"Si on veut relancer le fret ferroviaire, les transports collectifs, la rénovation thermique des bâtiments, il faut savoir que ça crée de l'emploi et 150 000 emplois, c'est 1% de croissance. Il nous faut de la croissance verte", estime Christophe Ramaux, membre des Économistes atterrés.

"Il faut que ce soit un chantier de croissance. Ça peut passer par davantage d'investissements publics et privés au niveau de l'UE. Ça doit être un chantier de souveraineté économique et industrielle, comme le projet de batteries électriques chez Airbus", affirme Étienne Lefebvre, rédacteur en chef des Échos.

"En finir avec ce discours punitif"

"On ne peut pas être écologiste si on n'est pas protectionniste. Il faut relocaliser les productions. Il faut de l'intervention publique", assure le professeur d'économie Christophe Ramaux.

"Les objectifs doivent être réalistes et ne pas trop pénaliser les entreprises européennes. Ça doit passer par une taxe carbone aux frontières. L’UE a un pouvoir considérable. C'est le premier marché de consommation mondiale. Ce n'est pas incompatible avec des accords de libre-échange. Il faut un échange régulé", insiste Étienne Lefebvre.

"Il faut en finir avec ce discours punitif. L’écologie doit être populaire", ajoute Christophe Ramaux. Étienne Lefebvre et lui sont d'accord pour développer les énergies renouvelables sans sortir trop vite du nucléaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Climat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.