Hawaï devient le premier État américain à interdire l'utilisation de certaines crèmes solaires

La mesure est censée protéger les coraux menacés par les composants chimiques. 

La plage d\'Hanauma à Hawaï, en 2010. 
La plage d'Hanauma à Hawaï, en 2010.  (PATRICK BAZ / AFP)

À partir du 1er janvier 2021, on ne pourra plus mettre n'importe quelle crème solaire sur les plages d'Hawaï, aux États-Unis. L'île vient de prendre cette mesure pour protéger les coraux menacés par deux composants chimiques présents dans les crèmes. C'est une première dans le pays. 

Une étude récente menée dans la baie d'Hanauma, l'une des plages de rêve d'Hawaï où 2 000 personnes viennent nager tous les jours, révèle que 185 kilos de crème solaire s'échouent sur les coraux aux alentours.

La situation est inquiétante pour le milieu sous-marin

L’oxybenzone, un composant chimique présent dans 70% des crèmes solaires vendues aux États-Unis, provoquerait la décoloration et la déformation des coraux. Il aurait même un impact sur l’ADN de l’animal, aussi fragile qu’essentiel. Un quart des espèces de l’océan s’en sert pour manger ou s’abriter.  

À partir de 2021, ces crèmes à base d’oxybenzone ne seront plus vendues aux 9 millions de touristes comme au million et demi d’habitants de l'île. 

Notre paradis est l’endroit idéal pour donner l’exemple au reste du mondeMike Gabbard, sénateur d'Hawaï

Une association de dermatologues américains estime toutefois que rien ne prouve les effets de ces crèmes sur les coraux. La température de l’eau ou la surpêche sont des problèmes au moins aussi dévastateurs.