Toxicité des crèmes solaires : "Il a été démontré que certaines molécules étaient toxiques pour les coraux"

Le gouvernement a lancé une mission pour identifier les produits chimiques les plus mauvais pour l'environnement. La crème solaire est pointée du doigt, car jugée toxique pour les coraux. 

Une petite fille étale de la crème solaire, illustration. 
Une petite fille étale de la crème solaire, illustration.  (MYCHELE DANIAU / AFP)

Alors que la secrétaire d'État à la Transition écologique et solidaire, Brune Poirson a annoncé le lancement cette semaine d'une mission destinée à identifier les produits chimiques les plus toxiques pour les récifs coralliens"il a été démontré que certaines molécules des crèmes solaires étaient toxiques pour les coraux", a déclaré samedi 4 août sur franceinfo Annick Barbaud, présidente du groupe de dermato-allergologie au sein de la société française de dermatologie. "Il n'empêche qu'il faut protéger notre peau des effets néfastes du soleil", rajoute-t-elle. L'Agence nationale de sécurité de l'alimentation et de l'environnement (Anses) sera chargée d'identifier les produits les plus nocifs parmi lesquels, les crèmes solaires. En attendant, franceinfo vous aide à choisir le bon produit. 

Franceinfo : Faut-il choisir entre protéger sa peau et protéger l'environnement ?

Annick Barbaud : Il a été démontré que certaines molécules étaient toxiques pour les coraux. Il n'empêche qu'il faut protéger notre peau des effets néfastes du soleil. Je pense que pour protéger sa peau, dans un premier temps, il faudrait respecter les bonnes règles d'exposition au soleil. La peau doit effectivement être protégée des UV. On sait que les coups de soleil et les très fortes expositions exposent à un haut risque de cancer cutané, tout particulièrement le mélanome, donc il faut se protéger. La meilleure protection, c'est de respecter les bonnes consignes de protection solaire, à savoir ne pas s'exposer au soleil de 11 heures à 16 heures. Mais aussi de porter des vêtements à manches longues et des chapeaux à larges bords. Et surtout, ne jamais laisser un enfant - qui a un très haut risque de développer un cancer ultérieurement, s'il a des coups de soleil - torse nu, jouer au bord de l'eau dans les heures très ensoleillées. Concernant les crèmes solaires, elles sont utiles à condition d'avoir des indices forts. Comme dermatologues, nous recommandons les indices 50 même si cet indice n'autorise pas à aller au soleil de 11 heures à 16 heures car les risques sont quand même majeurs dans cette période d'ensoleillement. La crème solaire est utile et peut prévenir des problèmes cutanés.  

La crème solaire est utile mais elle pose des problèmes pour l'environnement, on parle de 5 000 tonnes de crème rejetée dans l'océan chaque année ? 

Ces chiffres sont anciens, ils datent d'une dizaine d'années donc il y en a peut-être encore plus maintenant. On a le devoir de préserver l'environnement. On a prouvé qu'il y avait - avec certaines molécules - une toxicité sur la faune marine et en particulier sur les coraux. Ça montre que la partie vivante du corail se retrouve enfermée dans le squelette et meurt. Certaines molécules des écrans solaires sont des perturbateurs endocriniens sur la faune marine. Pour nous, il y a relativement peu de preuves, c'est surtout un risque environnemental.  

Est-ce que les crèmes solaires bio, qui sont de plus en plus nombreuses changent quelque chose ?  

Sur le bio, il faut vraiment faire la part des choses entre des produits qui sont totalement à base de produits bio et les autres : on a le droit d'appeler bio un produit qui ne contient que 10% de composants bio. Il y a donc un gros travail pour harmoniser les certifications. Entre une crème bio et une traditionnelle, parfois ce sont les mêmes filtres. L'écran solaire d'une crème bio peut contenir des nanoparticules qui peuvent être toxiques pour certaines algues voire certains coraux.