Éoliennes : en Laponie, les éleveurs de rennes protestent contre leur installation

Publié Mis à jour
Éoliennes : en Laponie, les éleveurs de rennes protestent contre leur installation
France 2
Article rédigé par
L.Desbonnets, B.Boussouar - France 2
France Télévisions

En Laponie, des éleveurs de Rennes, des tribus samis, s'opposent à la présence d’éoliennes estimant que l’espace est retiré à leurs bêtes. Ils ont porté plainte et ont gagné à plusieurs reprises.

Dans l’immensité blanche de la Laponie, le combat est en apparence illégale. Des éleveurs de rennes, présentes sur les terres depuis 10 000 ans, veulent défendre le mode de vie traditionnel de ces animaux. Face à eux en Norvège, se trouve le plus grand parc éolien d’Europe qui empiète sur le pâturage des rennes. Johan Isak Turi, éleveur, affirme qu’il est compliqué de laisser ses bêtes en liberté à cause des éoliennes. "Les rennes ne veulent pas s’en approcher. Et puis sur les éoliennes, pendant l’hiver, il se forme parfois des blocs de glace et quand ça tourne, ça peut être dangereux d’être là", explique-t-il.

Le gouvernement norvégien demande de nouvelles expertises

L’opposition des éleveurs peut paraître paradoxale, car ils se disent aussi victimes du changement climatique. La neige est de plus en plus dure chaque année. "Il faut trouver des endroits où mettre ces éoliennes sans que ça détruise le lieu de travail des autres", poursuit Johan Isak Turi. Les éleveurs ont donc porté plainte et ont gagné la bataille juridique, une victoire historique contre les six fermes éoliennes. Plus loin, d’autres éoliennes ont été installées, de manière illégale selon l’ONU. Un agent le reconnaît : il n’y a pas d’animaux dans les environs. Pourtant, dans le village, beaucoup défendent l’installation des éoliennes. Le gouvernement norvégien a demandé de nouvelles expertises.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.