Environnement : la moitié des plages menacées de disparition

D'ici à la fin du siècle, la moitié des plages pourraient disparaitre, selon une étude publiée par des chercheurs européens.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Il y a d'abord des facteurs naturels qui font disparaître les plages : l'érosion ou les tempêtes, qui redessinent le trait de côte. Des tempêtes dont le nombre et l'intensité devraient augmenter avec le réchauffement climatique. Tout ceci est accentué par la montée annoncée du niveau des océans. L'érosion naturelle est aggravée par les aménagements, les digues, les barrages, les activités humaines et, dans certains pays, les prélèvements de sable.  

La côte atlantique française en péril

 Pour mesurer l'importance de la menace, il faut rappeler que les plages de sable composent le tiers du littoral mondial et c'est bien la moitié de ces plages qui pourraient disparaitre avant 2100. Localement, les plages sont un maillon essentiel de l'activité économique, du tourisme et des loisirs, mais c'est aussi le premier rempart face aux tempêtes et aux inondations. L'Australie pourrait être le pays le plus durement touché avec près de 15 000 km de plages de sable rayées de la carte. En France, la côte atlantique est en première ligne.

Le JT
Les autres sujets du JT
De baigneurs au rocher de la Vierge, sur la plage du Port-Vieux à Biarritz, le 17 juilet 2019
De baigneurs au rocher de la Vierge, sur la plage du Port-Vieux à Biarritz, le 17 juilet 2019 (PHILIPPE ROY / AFP)