Énergie : la serre équatoriale du Jardin des plantes de Lille ferme

Publié
Énergie : la serre équatoriale du Jardin des plantes de Lille ferme
france 2
Article rédigé par
A. Delcourt, L. Beunaiche, A. Morvan, R. Maucort - France 2
France Télévisions

La mairie de Lille (Nord) a décidé de fermer la serre tropicale du Jardin des plantes, particulièrement énergivore.

À l'heure de la sobriété énergétique, continuer de chauffer une serre tropicale est-il possible ? Sous les parois de verre et de béton de la serre équatoriale du Jardin des plantes de Lille (Nord), 200 espèces de plantes exotiques évoluent sous une température qui ne descend jamais sous les 15 degrés. Construite en 1970, la serre est aujourd'hui pointée du doigt. À lui seul, le bâtiment représente 1,14% de la consommation d'énergie de la ville. Alors, la municipalité a décidé de le fermer. 

Un bâtiment énergivore

"C'est l'un des bâtiments les plus énergivores de notre ville. Il accueille des plantes et les autres bâtiments accueillent des hommes et des femmes qui travaillent ou qui viennent pour le loisir (...). On sait que ce bâtiment est énergivore, y compris parce qu'il est en mauvais état, mais pas seulement", explique Anaïs Linkenheld, première adjointe (PS) à la ville de Lille, chargée de la Transition écologique et du Développement soutenable. Ce choix a été dénoncé par l'association des Amis du Jardin des plantes, qui se mobilise pour le maintien de la serre. Lancée il y a quelques jours, une pétition en ligne a déjà recueilli 2 000 signatures. La principale demande de l'association : un projet alternatif pour ce lieu culturel. Si la restauration du bâtiment est prévue, la serre équatoriale pourrait bel et bien disparaître.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.