EN IMAGES. Japon : au nord de Tokyo, plusieurs villes dévastées par une rivière en furie

Dans la préfecture d'Ibaraki, au moins 20 000 personnes ont reçu l'ordre de quitter leur logement. Plusieurs personnes sont également portées disparues à travers le pays.

Des habitations piégées par les eaux, et des dizaines de milliers de personnes évacuées. Une ville de l'est du Japon a été brusquement envahie, jeudi 10 septembre, par les eaux d'une rivière en furie, alors que des pluies diluviennes consécutives au passage de la tempête tropicale Etau sur la partie centrale de Honshu, l'île principale de l'archipel nippon.

La chaîne publique NHK a montré en direct dans l'après-midi la rivière Kinugawa rompant une de ses rives et lâchant une gigantesque vague boueuse à travers une partie de la ville de Joso. Cette agglomération de 65 000 habitants est située à 60 km au nord de la capitale, Tokyo, qui avait aussi été victime d'inondations la veille.

Les autorités de la préfecture de Tochigi ont ordonné à plus de 90 000 résidents d'évacuer et ont conseillé à 116 000 autres de le faire, a précisé NHK. Dans la préfecture d'Ibaraki, au moins 20 000 civils ont reçu l'ordre de quitter leur logement. Plusieurs personnes sont également portées disparues à travers le pays.

18
C'est à Joso que les inondations ont été les plus violentes. Ici, une voiture s'arrête avant d'être emportée par la rivière Kinugawa. KYODO NEWS / AP / SIPA
28
Réfugiés sur le balcon de leur habitation, des habitants de la ville appellent à l'aide. KYODO NEWS / AP / SIPA
38
Pris au piège par la brusque montée des eaux, des Japonais attendent aussi l'arrivée des secours sur le toit de leur véhicule. KYODO NEWS / AP / SIPA
48
Des habitants d'Oyama, ville également touchée par les inondations, observent la montée des eaux. YOSHIKAZU TSUNO / AFP
58
Les secouristes ont dû intervenir dans cette ville, évacuant par bateaux les victimes. YOSHIKAZU TSUNO / AFP
68
Mais certains ont dû se débrouiller seuls, à l'image de cet homme, qui, de l'eau jusqu'à la taille, sauve quelques effets personnels dans une rue d'Oyama. KYODO NEWS / AP / SIPA
78
Un quartier entier de Koshigaya, dans la périphérie de Tokyo, a également été englouti par les eaux. KYODO NEWS / AP / SIPA
88
Dans la ville voisine de Nikko, c'est un pan entier d'un hôtel qui a été emporté par le torrent. Deux hommes sont, pour le moment, portés disparus dans cette localité touristique, connue pour ses nombreux temples. KYODO NEWS / AP / SIPA