Doubs : la sécheresse métamorphose les paysages

A Villers-le-Lac (Doubs), il n’y a désormais plus de lac. Le département vient de passer en zone rouge à cause de la chaleur et de la sécheresse. 

Vu du ciel, difficile de reconnaître les Bassins du Doubs et leur rivière. Et pour cause : elle n’est désormais plus qu’une vaste étendue de terre. L’eau a disparu. "C’est triste. C’est impressionnant, vraiment triste de voir ça. Ça fait de la peine", commente une passante. Une autre constate que la situation devient "de pire en pire chaque année", a "peur pour le futur".

Avenir funeste pour l’environnement

Une grande partie du site de Villers-le-Lac est désormais vide. La faute à une épisode de sécheresse historique, "assez exceptionnelle" cette année selon Nicolas Droz, restaurateur de la région. Les professionnels du tourisme français et suisses cherchent une solution afin de pouvoir continuer à exploiter l'eau, qui pourrait par exemple prendre la forme d’une bâche et maintiendrait la rivière au niveau normal. Le dossier doit être présenté dans les prochains mois aux élus locaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
La rivière asséchée du Doubs, à Maisons-du-Bois-Lievremont, le 31 juillet 2020.
La rivière asséchée du Doubs, à Maisons-du-Bois-Lievremont, le 31 juillet 2020. (SEBASTIEN BOZON / AFP)