Coupe du monde 2022 : "C'est insupportable ! ", se plaignent des supporters refroidis par le niveau de la climatisation dans les stades

La climatisation dans les enceintes sportives est l'un des sujets polémiques de ce mondial de football au Qatar. Elles fonctionnent à plein régime depuis le début de la compétition, quelle que soit l'heure de la rencontre, de jour comme de nuit. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le stade Al-Janoub au Qatar, le 24 novembre 2022. (GLYN KIRK / AFP)

Le stade Al-Bayt, celui d'Education City ou d'Al-Janoub... Et toujours le même ronflement en s'approchant de l'enceinte. Ce sont les moteurs de la climatisation qui ronronnent. À l'intérieur, des petites bouches sous les sièges des supporters ou dans les murs crachent un air très froid, comme l'a ressenti Sabri, supporter canadien : "J'ai dû aller tout en haut pour avoir moins froid. Il y a beaucoup de climatisation, c'est insupportable !"

>> Coupe du monde 2022 : les audiences des matchs permettent-elles de mesurer un éventuel boycott de la compétition ?

De jour, en plein soleil, à la tombée de la nuit.... Le cahier des charges pour les organisateurs reste toujours le même : autour de 22 degrés au ras de la pelouse. Et ce alors même que les températures observées depuis la début de la compétition ne sont pas aussi élevées que redouté : lors de France-Australie, par exemple, la température extérieure était de 25°C.

Des capteurs infrarouges adaptent la température en temps réel. L'air rafraîchi, déshumidifié et purifié, sort de petites bouches d'aération sous les fauteuils des spectateurs ainsi que de buses plus grandes au bord du terrain. Entre dehors et dedans, le contraste est saisissant. "Le mieux est d'être couvert", préconise un supporter tunisien. "Pour le foot, c'est très bien. Pour le reste...", lance un autre, non sans songer à l' impact climatique de l'événement.

Sur les réseaux sociaux certains ironisent et donnent leurs conseils : pour être sûr de boire bien frais, il suffit de laisser sa bouteille d'eau sous le siège, au niveau des buses d'aération.

"Aucun problème", selon les locaux

Quand la question de la climatisation des stades est posée à des résidents qatariens, il y a comme une gêne : "24 degrés, ce n'est pas froid." "C'est nickel, renchérit un local. Ce n'est pas un problème du tout." Les fraîches températures touchent aussi les footballeurs : deux joueurs espagnols ont été victimes d'un coup de froid. 

Coupe du monde 2022 : "C'est insupportable ! ", se plaignent les supporters face à la climatisation – reportage de Jérôme Val
écouter

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.