VIDEO. Pour NKM, les climatosceptiques sont des "connards"

Invitée du "Grand journal", lundi, l’ancienne ministre de l’Ecologie a réagi à la sortie du livre "Climat investigation", de Philippe Verdier.

Cette vidéo n'est plus disponible

NKM n'y va pas par quatre chemins. Visiblement énervée par la publication du livre Climat investigation, de Philippe Verdier, Nathalie Kosciusko-Morizet a qualifié, lundi 5 octobre, sur le plateau du "Grand Journal", les climatosceptiques de "connards".

"Dans ma tête, c’est très clair. Je dirais que c’est des connards", a ainsi lâché l'ancienne ministre de l'Ecologie qui devait donner un terme pour les qualifier. Elle a ensuite détaillé son propos : "Quand on dit que ça [le réchauffement climatique] va améliorer le tourisme, ça serait peut-être vrai si ça augmentait la température de 2°C partout, et encore. Mais ce n’est pas ça que ça fait, le changement climatique. Ça multiplie ce qu’on appelle 'les événements climatiques extrêmes', c’est-à-dire que là où il y a du désert ça va être toujours plus sec, et là où il y a des problèmes d’ouragan, il va y en avoir toujours plus." 

Des Français "maintenus dans la peur"

Dans son livre Climat investigation (Ring)Philippe Verdier, chef du service météo de France 2, estime qu'"il n’existe aujourd’hui plus de lien entre le climat et le discours alarmiste sur ce sujet. Les Français sont maintenus dans la peur par un matraquage sans précédent." Il explique également que "notre économie et notre société bénéficient déjà des avantages considérables du réchauffement".

Nathalie Kosciusko-Morizet, le 14 avril 2015.
Nathalie Kosciusko-Morizet, le 14 avril 2015. (LOIC VENANCE / AFP)