EN IMAGES. COP21 : des milliers de manifestants à travers le monde marchent pour le climat

Des milliers de personnes ont manifesté samedi dans le monde pour réclamer des mesures fortes contre le réchauffement climatique.

Manille, Tokyo, Kampala... Des milliers de personnes ont marché dans les rues de plusieurs villes du monde, samedi 28 novembre, pour réclamer des mesures fortes contre le réchauffement climatique, à trois jours du lancement de la COP21. Francetv info revient en images sur ces rassemblements.

112
A Tokyo (Japon), la marche pour le climat était menée par un ours polaire, samedi 28 novembre. THOMAS PETER / REUTERS
212
De nombreux manifestants japonais portaient des costumes d'animaux menacés, comme les paresseux. NICOLAS DATICHE / SIPA
312
Cet homme était, lui, déguisé en planète Terre. ALESSANDRO DI CIOMMO / NURPHOTO / AFP
412
Derrière les mascottes, des milliers de manifestants réclamaient une "action pour le climat, maintenant". ALESSANDRO DI CIOMMO / NURPHOTO / AFP
512
Cette manifestante demandait une "meilleure Terre" à léguer aux générations futures. ALESSANDRO DI CIOMMO / NURPHOTO
612
Ces militantes de Dhaka (Bangladesh) portaient un message "de la Terre pour Paris". Le pays est particulièrement affecté par les inondations liées à la montée du niveau des océans. ABIR ABDULLAH / EPA / AFP
712
A Katmandou (Népal), l'ambiance était festive. Des jeunes militants ont réalisé une chorégraphie pendant le rassemblement pour le climat. SUNIL PRADHAN / NURPHOTO / AFP
812
Les enfants aussi ont participé à la mobilisation, comme ici à Quetzon City (Philippines). GREGORIO B. DANTES JR / PAC / SIPA / PACIFIC PRESS
912
"Le charbon tue !", a inscrit ce manifestant de Manille sur son masque anti-pollution. ERIK DE CASTRO / REUTERS
1012
Un militant de Quezon City a choisi de porter un masque du collectif de hackers Anonymous. GREGORIO B. DANTES JR/PAC/SIPA / PACIFIC PRESS / SIPA
1112
A Manille, d'autres ont opté pour des masques en forme de tête de mort. ERIK DE CASTRO / REUTERS
1212
"Nous voulons adresser un message au reste du monde, en particulier aux dirigeants de la planète qui participent à la conférence sur le climat : notre survie n'est pas négociable", a expliqué l'un des 3000 manifestants présents à Manille. NOEL CELIS / AFP