COP21: qu'attendre des États-Unis ?

Barack Obama a déjà fait des annonces pour le climat mais a été plutôt décevant dans les actes. En direct de Washington, Valérie Astruc détaille ce qu'on peut attendre du président américain pour cette COP21.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Alors que les représentants de 195 pays sont attendus à Paris pour cette COP21, on attend beaucoup d'un homme en particulier : Barack Obama. "C'est le premier président américain totalement convaincu  de l'urgence climatique, et quasiment en croisade chez lui, dans son propre pays. On le voit en Alaska, au chevet des glaciers qui fondent, ou en Floride, pour prédire une montée des eaux catastrophiques", commente Valérie Astruc.

L'influence du lobby industriel

Les engagements d'Obama sont assez forts : "un plan par exemple pour baisser de 32% d'ici 15 ans les émissions de gaz à effet de serre", note la journaliste en direct de Washington. "Problème: Barack Obama n'a pas les mains libres : le lobby industriel allié aux conservateurs freine toutes ses initiatives. Résultat, le président américain arrive à Paris avec une condition : que l'accord ne soit pas juridiquement contraignant, sans quoi le Congrès risque de le rejeter."
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Barack Obama et François Hollande tiennent une conférence de presse à la Maison Blanche à Washington,  le 24 novembre 2015.
Barack Obama et François Hollande tiennent une conférence de presse à la Maison Blanche à Washington,  le 24 novembre 2015. (YURI GRIPAS / AFP)