COP21 : la Chine veut avancer sur la question climatique

Le pays pollueur mais aussi très touché par la pollution prend conscience de l'importance de la question environnementale. France 2 fait le point.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Ce samedi 12 décembre marque la conclusion de l'accord sur le climat après 13 jours de négociations. Le journaliste Alain de Chalvron fait le point depuis Pékin (Chine). Pollueur et très pollué, le pays prend désormais conscience de l'importance de cette question. "Tout simplement parce qu'elle étouffe, elle s'asphyxie, on l'a encore vu cette semaine. Les travaux de la conférence du Bourget ont été suivis de très près ici avec une certaine dramatisation. Les médias chinois se sont efforcés de donner du travail de la délégation chinoise à Paris une image constructive, positive", explique Alain de Chalvron.
 

Gaz à effet de serre

 
Selon les médias du pays, la Chine aurait tout fait pour arriver à la validation de cet accord. "Avant même la conférence, elle s'était fixé un objectif ambitieux, celui d'inverser la courbe de production de gaz à effet de serre à partir de 2030, peut-être même avant. Elle avait aussi accepté le principe de contrôles contraignants. Il va falloir maintenant passer à l'acte et ce ne sera pas facile. La Chine est de loin le premier producteur et consommateur de charbon", explique aussi le journaliste. 
Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Des piétons portent un masque, lundi 30 novembre 2015 à Pékin (Chine).
Des piétons portent un masque, lundi 30 novembre 2015 à Pékin (Chine). (KIM KYUNG HOON / REUTERS)