COP21 : comment réduire l'empreinte carbone au quotidien ?

Moins de viande, moins d'animaux domestiques, France 3 revient sur quelques solutions parfois surprenantes.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Lorsque nous remplissons notre chariot, quelles conséquences cela a-t-il ? Combien de tonnes de gaz à effet de serre sont-elles émises pour satisfaire nos besoins de consommation ? Le panier de la ménagère pèse lourd : 2,1 tonnes par an de CO2 pour notre alimentation et plus d'une tonne pour les produits d'hygiène, d'entretien et d'équipement.

Plusieurs pistes

Autre constatation, notre consommation de viande pèse de loin le plus lourd. De l'élevage à l'assiette, c'est plus de la moitié des gaz à effet de serre produits pour notre alimentation (52%). "Si on prend un kilo de poulet consommé, ça représente cinq kilos d'émission de gaz à effet de serre, tandis que pour le bœuf, c'est 18 kilos", explique Cyrielle Denhartigh, responsable alimentation et agriculture chez Réseau action climat. Autre point noir, les produits suremballés. Leur plastique est responsable d'une pollution considérable. Plus inattendu, les aliments pour nos animaux de compagnie à base de viande. Consommer moins de viande, privilégier les circuits courts et de qualité, autant de pistes pour alléger le poids carbone de notre assiette.

Le JT
Les autres sujets du JT
Parmi les gaz à effet de serre incriminés dans le réchauffement par l\'Organisation météorologique mondiale, le dioxyde de carbone arrive en première position.
Parmi les gaz à effet de serre incriminés dans le réchauffement par l'Organisation météorologique mondiale, le dioxyde de carbone arrive en première position. (STEFAN ERNST / PICTURE PRESS RM / GETTY IMAGES)