COP21 : les poissons déjà victimes du réchauffement climatique

Pour plusieurs espèces aquatiques, le dérèglement climatique a déjà des conséquences désastreuses.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Au nord de la Norvège, dans l'océan Arctique, le réchauffement climatique est déjà bien tangible. La morue a ainsi fait son apparition dans ses eaux, auparavant trop froides pour elle. Une présence qui inquiète les scientifiques. "L’eau se réchauffe de trois à quatre degrés, ce qui oblige les autres espèces qui vivent normalement plus au sud à venir ici pour se nourrir", analyse le professeur Ole Arv Misund, biologiste marin.

Les saumons ne remontent plus seuls les rivières

Très loin de là, en Californie, c'est une autre espèce qui subit les effets du réchauffement climatique. Ici le débit des rivières a très fortement diminué à cause de la sécheresse. Les saumons ont donc de plus en plus de mal à les remonter. "Les conditions pour le développement des saumons ici ne vont pas dans la bonne direction. Les choses deviennent de plus en plus difficiles", commente Katherine Hill, directrice du programme de pêche en Californie. À tel point que, depuis deux ans, les saumons n'ont pas pu rejoindre seuls la baie de San Francicso pour s'y reproduire. Ils y ont été transportés par camion.

Le JT
Les autres sujets du JT
Du saumon d\'élevage norvégien sur un étal de supermarché au Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), le 21 décembre 2012.
Du saumon d'élevage norvégien sur un étal de supermarché au Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), le 21 décembre 2012. (JOEL SAGET / AFP)