La Chine en passe d'augmenter sa production de charbon pour répondre à une pénurie d'électricité

Depuis septembre, 153 mines avaient été autorisées par le gouvernement à accroître leur capacité de production de 220 millions de tonnes par an.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La cheminée d'une centrale électrique au charbon de Wujing à Shanghai (Chine), le 28 septembre 2021. (HECTOR RETAMAL / AFP)

Une mauvaise nouvelle pour la lutte contre le changement climatique. La Chine est en passe d'augmenter de près de 6% sa production de charbon afin de faire face à des pénuries d'électricité. Elle a même atteint récemment un record de production quotidienne, ont annoncé lundi 18 octobre les autorités.

La Chine est le premier producteur mondial de charbon et le premier pollueur mondial. Dans un communiqué, la Commission nationale du développement et des réformes (NDRC) a précisé que 153 mines avaient été autorisées depuis septembre à accroître leur capacité de production de 220 millions de tonnes par an. Rapporté à la production totale de la Chine en 2020 (3,84 milliards de tonnes), il s'agit d'une hausse de 5,7% des capacités en charbon. Cette mesure est prise afin "d'assurer l'approvisionnement en charbon durant l'hiver et le printemps prochain", a expliqué la puissante agence de planification.

Une hausse incompatible avec les objectifs climatiques

Durant le seul trimestre en cours, la production de ces mines devrait ainsi augmenter de 50 millions de tonnes, a précisé la NDRC. Alors que le président chinois Xi Jinping a promis que son pays commencerait à réduire ses émissions polluantes avant 2030, la NDRC a souligné que la production quotidienne de charbon avait "récemment" atteint un record, à 11,5 millions de tonnes.

Le charbon, énergie particulièrement polluante, assure environ 60% de la production chinoise d'électricité. Ces dernières semaines, le géant asiatique a fait face à des coupures de courant qui ont perturbé la production industrielle dans plusieurs régions. Parmi les raisons évoquées : la reprise économique mondiale qui met sous pression les usines de l'atelier du monde, les limitations de production de charbon imposées au nom des objectifs climatiques et l'existence d'un prix réglementé de l'électricité.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Climat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.