Canicule : une nécessaire adaptation pour les entreprises du bâtiment

Il est difficile de travailler quand la chaleur devient intense, notamment lorsque l'on travaille à l'extérieur. C'est le cas des ouvriers sur les chantiers. Comment les entreprises du bâtiment organisent-elles le travail de leurs salariés ?

FRANCE 2

Difficile de trouver de l'ombre lundi 24 juin sur le chantier d'un immeuble, à Lyon (Rhône). Il faisait déjà 33°C à 15 heures. Les organismes souffrent. "On subit un peu. Ce n'est pas facile. On commence plus tôt et on essaie de finir plus tôt", explique Régis Daillet, chef d'équipe. Même chaleur étouffante sur un pont en construction à Grigny (Essonne). L'eau est le seul remède des ouvriers face à la forte chaleur.

Des horaires décalés pour éviter les fortes chaleurs

À l'intérieur, les consignes de sécurité sont affichées et souvent rappelées aux ouvriers. "Mettez vos lunettes de sécurité teintées. Il ne faut jamais travailler seul", indique Alice De Matos, animatrice sécurité. Le conducteur de la grue est le plus exposé. Il fait 35°C dans la cabine, sans climatisation. Pendant la canicule, les entreprises du BTP sont obligées d'adapter les emplois du temps de leurs équipes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des ouvriers sur le chantier du Palais des sports de Toulouse (Haute-Garonne), le 19 juillet 2006.
Des ouvriers sur le chantier du Palais des sports de Toulouse (Haute-Garonne), le 19 juillet 2006. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)