Assurances : les sinistres climatiques font gonfler la note

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Assurances : les sinistres climatiques font gonfler la note
FRANCE 3
Article rédigé par
S.Feydel, A.Danis, E. de Miniac, O.Pergament - France 3
France Télévisions

Au lendemain des orages et des inondations qui ont frappé l'Orne mardi 22 juin, les habitants du département comptent sur leur assureur. Ces derniers sont désormais habitués aux conséquences des sinistres climatiques : leur coût s'élève chaque année à 3,6 milliards d'euros en France, trois fois plus qu'il y a 30 ans. 

48 heures à peine après les inondations survenues mardi 22 juin à Sap-en-Auge, dans l'Orne, Kévin Mériguet, expert en assurances, est déjà sur les lieux. Il évalue les dégâts dans un magasin, et sa chambre froide. "On a eu des dommages très importants surtout au niveau des équipements, surtout qu'en plus on était sur des équipements qui étaient récents, donc on va être sur des coûts qui ont être tout de suite très importants", estime ce dernier. 

Indemnités dans quelques semaines 

La supérette s'est en effet retrouvée noyée sous 1,60 mètres d'eau. La gérante, Nathalie Simon, montre les images directement aux experts. Voir son assureur aussi rapidement lui a permis de savoir quand elle recevrait ses indemnités. "Ça me rassure quand il me dit que c'est un délai de semaines, ce n'est pas en mois", commente-t-elle. Tous les sinistrés de la ville espèrent le classement de la commune en catastrophe naturelle. À cause du réchauffement climatique, le coût des sinistres pour les assurances a été multiplié par trois en 30 ans. Certaines refusent désormais d'assurer des entreprises. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Climat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.