Intempéries : la facture est salée pour les assureurs

À cause des intempéries du mois de juin, certains agriculteurs ont subi de gros dégâts sur leurs exploitations. Comment vont-ils être indemnisés par les assurances ?

France 3

Toitures éventrées, vitres brisées, voitures cabossées...les intempéries ont causé de graves dégâts, notamment dans la Drôme. Ces événements climatiques extrêmes de plus en plus fréquents engendrent une explosion des indemnisations. En 2018, les assureurs ont dû verser 3,2 milliards aux sinistrés et depuis trente ans, ces sommes ne font qu'augmenter.

Le coût des sécheresses

"Le coût des aléas naturels risque de doubler dans les vingt-cinq prochaines années, et plus spécifiquement le coût des sécheresses", détaille un expert en sinistres. Après la grêle tombée sur l'Isère et la Drôme samedi 15 juin, beaucoup d'agriculteurs ont perdu toutes leurs récoltes. Certaines n'étant pas ou peu assurées, le gouvernement a annoncé que l'état de catastrophe naturelle serait décrété dans plusieurs communes. Ces épisodes climatiques extrêmes à répétition font grimper le prix des assurances : en 2018, les cotisations ont augmenté de presque 3% par rapport à 2017.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne dans une rue inondée de Sommières (Gard) après de fortes fluies, le 3 février 2009.
Une personne dans une rue inondée de Sommières (Gard) après de fortes fluies, le 3 février 2009. (PASCAL GUYOT / AFP)