Cet article date de plus de trois ans.

700 écologistes à travers la France nettoient des agences de la Société générale, "la banque la plus sale"

Pour dénoncer le soutien de la banque aux énergies fossiles, plusieurs centaines de militants écologistes se sont rendus dans des agences de la Société générale partout en France samedi, armés de balais et de serpillières. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président des Amis de la Terre évoque un "comportement proprement scandaleux au regard de la COP21". (ERIC PIERMONT / AFP)

Dans le cadre de la Journée mondiale d'action pour le climat, l'association Les Amis de la Terre a décidé de "nettoyer" samedi 8 septembre des agences de la Société générale dans toute la France pour dénoncer le fait que la banque "finance le gaz de schiste et les énergies fossiles extrêmes au niveau international", a expliqué Florent Compain le président de l'association sur franceinfo. 

Le président des Amis de la Terre estime que "la Société générale est l'un des grands responsables du dérèglement climatique, en finançant, à hauteur de 7 milliards d'euros, des énergies fossiles entre 2015 et 2017". Un "comportement proprement scandaleux au regard de la COP21", a-t-il ajouté.

"Plus de 700 activistes ont mené des actions dans 36 agences de la Société générale en France aujourd'hui", a détaillé Florent Compain. Les militants sont à chaque fois entrés "avec des balais, de quoi laver par terre, de quoi laver les vitres", pour nettoyer symboliquement les succursales de "la banque la plus sale".

Une prise de conscience "plus importante" de l'urgence écologique

"Quand on fait des actions dans les banques, on a des discussions extrêmement constructives avec les salariés de ces banques qui ne sont souvent même pas au courant des financements faits par leur établissement sur les marchés financiers", affirme le président de l'association de défense de l'environnement. "Notre but n'est pas de paralyser l'activité de ces agences, mais de discuter avec les salariés, avec les clients, pour mettre en lumière ce problème", justifie-t-il.

Pour le président des Amis de la Terre, une prise de conscience plus importante de l'urgence écologique traverse actuellement la société française, notamment depuis cet été."La prise de conscience s'est faite tout au long de l'été, avec la canicule et les incendies, cette urgence climatique est devenue visible pour tout un chacun. La prise de conscience a été large", s'est réjoui Florent Compain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Climat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.