5 mesures fortes pour la nature

De par le monde, certains gouvernements n'ont pas hésité à entreprendre des mesures fortes pour la défense de leur environnement, voire celui des autres.    

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La Norvège et le Vénézuéla sont parmi les pays ayant pris les mesures les plus strictes pour stopper l'exploitation de la flore. En 2016, le gouvernement norvégien a été le premier au monde a voter l'interdiction de toute importation de produits issus de la déforestation. Le pays verse également plusieurs centaines de millions de dollars à des pays comme le Libéria, la Guyane et le Brésil pour les aider à préserver leurs forêts. Proportionnellement, le Vénézuela compte le plus de zones protégées au monde. D'autre part, l'exploitation de 54% du territoire vénézuélien est interdite ou strictement encadrée.

Des causes multiples

L'archipel des Palaos a interdit la pêche dans l'ensemble de ses eaux territoriales, soit 500 000 km2 où aucun poisson n'a le droit d'être tué. C'est la plus grande zone sans pêche au monde. Quant au Costa Rica, il a entamé en 2017 une série de mesures visant à devenir d'ici 2021 le premier pays sans plastique jetable. Cela inclut les sacs, les couverts, les gobelets, les bouteilles... 

L'Islande préfère s'attaquer aux énergies fossiles. Le pays produit 100% de son électricité et 85% de ses besoins en énergie en utilisant des sources renouvelables, notamment l'énergie volcanique.

5 mesures fortes pour la nature
5 mesures fortes pour la nature (BRUT)