Vague de chaleur : la mairie de Paris va déclencher le niveau 3 du plan canicule

Les températures de jour comme de nuit devraient dépasser les seuils de déclenchement de l'alerte canicule dans la capitale.

Parisiens et touristes se baignent dans les fontaines du Trocadéro pendant un épisode de fortes chaleurs, le 4 août 2018.
Parisiens et touristes se baignent dans les fontaines du Trocadéro pendant un épisode de fortes chaleurs, le 4 août 2018. (NATHANAEL CHARBONNIER / FRANCE-INFO)

Face aux fortes chaleurs annoncées la semaine du lundi 24 juin, la mairie de Paris va engager les mesures du niveau 3, sur 4 prévus au total, du plan canicule, a appris franceinfo de la mairie de Paris. On attend des températures entre 32 et 34°C dans la capitale dès lundi (avec des températures nocturnes supérieures à 20°C), entre 35 et 38°C mardi, puis de 36 à 39°C jusqu'à vendredi. 

"Lieux frais" et "salles rafraîchies"

Le niveau 3 "alerte canicule" est formellement déclenché par le préfet de la région d’Ile-de-France dans le cadre du plan national canicule (PNC). La mairie engage de son initiative ses propres mesures, en particulier la mise en place d'une cellule de crise et d'un réseau de "lieux frais"La mairie a ainsi identifié 922 "lieux frais" (218 sont accessibles la nuit). Il peut s'agir d'espaces verts (jardins, parcs, cimetières), de piscines, d'églises, de musées, et autres espaces ouverts au public. 

D'autres lieux, les "salles rafraîchies", sont ouverts pour les personnes identifiées à risque dans les mairies d'arrondissement, les centres d'action sociale ainsi que dans des Ehpad.

Les grandes agglomérations, Paris et Lyon, souffriront particulièrement de l'épisode de canicule attendu la semaine prochaine : ces "îlots de chaleur" urbains, marqués par les sols artificiels, peu d'arbres et des activités humaines importantes, sont toujours touchés par des températures plus importantes que les campagnes.