Où se protéger de la chaleur à Paris ? La ville lance une application "spéciale canicule"

La ville de Paris lance vendredi une application pour téléphones portables "spéciale canicule", pour référencer notamment les endroits plus frais.

La ville de Paris lance vendredi une application pour téléphones portables \"spéciale canicule\". Photo d\'illustration.
La ville de Paris lance vendredi une application pour téléphones portables "spéciale canicule". Photo d'illustration. (LAURENT EMMANUEL / AFP)

Alors que Météo France prévoit de fortes températures pour les prochains jours, la ville de Paris lance vendredi 29 juin une application pour téléphones portables "spéciale canicule". Elle cartographie des centaines de coins de fraîcheur dans la capitale et donne des conseils et consignes aux populations à risque.

L'application Extrema Paris cartographie quelques 700 coins de fraîcheurs dans la capitale : parcs, bibliothèques climatisées, plans d'eau... Les sites sont géolocalisables avec son téléphone. "À proximité, nous avons par exemple des jardins, une piscine, ou encore une église dans laquelle on peut aller s'assoir et se rafraîchir", explique Celia Blauel, adjointe au maire en charge du climat et de l'eau.

Exemple d\'écrans de l\'appli \"Extrema paris\"
Exemple d'écrans de l'appli "Extrema paris" (CAPTURE ECRAN / EXTREMA)

Lutter contre les "îlots de chaleur"

Avec le réchauffement climatique, les pics de chaleurs vont se multiplier.
Le thermomètre pourrait grimper de quatre degrés en moyenne d'ici la fin du siècle, d'après Météo France. "Il fait plus chaud dans toutes les villes, parce que les villes ont une surface minérale plus importante par rapport à la campagne", explique Yann François, responsable climat et énergie à la ville de Paris. "Donc vous augmentez entre autres la température nocturne, il y a moins de rafraîchissement la nuit."

On a un îlot de chaleur urbain au-dessus des villes en permanence. L'été, il s'accélère avec les fortes chaleurs.Yann François, responsable climat et énergie

Paris tente de lutter contre ces îlots de chaleur. "L'objectif, dans les années qui viennent, c'est vraiment de transformer la ville pour qu'elle soit rafraîchie de manière plus naturelle, avec des projets de végétalisation, un gros programme qui va se développer avec des brumisateurs, des solutions innovantes de rafraîchissement", précise l'adjointe au maire Célia Blauel.

Pas question, en revanche, d'encourager les installations de systèmes de climatisation. Ils rafraîchissent à l'intérieur, mais réchauffent l'air extérieur.

Paris : une appli pour éviter le coup de chaud. Un reportage de Sandy Dauphin
--'--
--'--