Cet article date de plus d'un an.

Infographies Canicule : à quel point le début de l’été 2022 a-t-il été plus chaud que les précédents ?

Article rédigé par Mathieu Lehot-Couette
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Les fortes températures de l'été 2022 mises en perspective avec l'historique des relevés de Météo France, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. (ELLEN LOZON / FRANCEINFO)

Les épisodes caniculaires de ces dernières semaines font déjà de 2022 une année historique en matière de températures extrêmes.

Les fortes chaleurs de ce début d'été 2022 ont affolé les thermomètres. Mais à quel point les températures mesurées ces dernières semaines sont-elles supérieures par rapport aux années précédentes ? Pour répondre à cette question, franceinfo a passé en revue les données climatiques mesurées par les stations météo de France métropolitaine depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Ces indicateurs, fournis par Météo France ainsi que l'association Infoclimat, montrent que ce début d'été est bien l'un des plus chauds depuis 75 ans. Il semble même avoir été le plus extrême jamais ressenti sur la façade atlantique du pays, comme en témoigne la pluie de records historiques battus cette semaine dans la partie ouest de l'Hexagone.

Le deuxième début d'été le plus chaud depuis 1947

Si l'été débute officiellement le 21 juin, la moyenne des températures* mesurées quotidiennement par les météorologues pour l'analyse des premières chaleurs débute un peu plus tôt, dès le début du mois de juin. Entre le 1er juin et le 20 juillet, cette moyenne s'élève à 21,9°C dans l'Hexagone. Ce qui fait de ce début d'été 2022 le deuxième plus chaud mesuré depuis 1947. Seule l'année 2003 a connu une valeur plus importante, avec une température moyenne de 22,4°C sur la même période.

Le 18 juillet 2022, le deuxième jour le plus chaud depuis 1947

La comparaison des températures maximales journalières montre également le caractère exceptionnel des épisodes caniculaires de ce début d'été 2022. Lundi 18 juillet, la moyenne des maximales relevées en France métropolitaine a atteint 37,6°C. Un seuil qui n'a été dépassé qu'une seule autre journée depuis 1947 : le 5 août 2003. Ce jour-là, la moyenne des maximales avait atteint le record de 37,8°C.

Une canicule historique à l'ouest de l'Hexagone

Les moyennes de températures au niveau national ne permettent cependant pas de percevoir les disparités, notamment locales, des relevés de températures. Or la répartition géographique des stations de Météo France, et des records enregistrés dans chacune d'entre elles, montre que la façade ouest du territoire a enregistré des températures jamais ressenties jusqu'à présent.

Des températures extrêmes, dans la continuité des dernières années

D'après l'analyse des températures, la vague de chaleur actuelle s'inscrit dans une dynamique récente. Rares sont désormais les records de température qui ont été enregistrés avant 2010. A elles seules, les années 2019, 2020 et 2022 totalisent près de 60% des records enregistrés par les stations de Météo France. Au total, 90% des records absolus de température en France métropolitaine ont été relevés au XXIe siècle.


Les moyennes des températures ont été calculées à partir des indicateurs thermiques nationaux définis par Météo France comme indices de l'évolution globale des températures dans l'Hexagone, depuis 1947. Ces indicateurs sont calculés à partir des mesures des températures maximales et minimales quotidiennes réalisées dans 30 stations météorologiques réparties de manière équilibrée sur le territoire métropolitain.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.