Climat : 50 ans de canicule

Depuis quelques années les épisodes caniculaires ne sont plus des événements insolites. Retour historique sur le traitement des journaux télévisés depuis 1947. 

FRANCE 3

Depuis le milieu du XXe siècle, des vagues de chaleur frappent la France. Mais son traitement dans les journaux télévisés n'a pas toujours été aussi fort et sérieux que ces dernières années. En juillet 1947, 40 °C à l'ombre en France. Dans les actualités, l'information est traitée au rayon "insolite". Dans les années cinquante et soixante, les coups de chaleur n'ont rien de notable et l'on parle surtout de baignade. En 1976, année de sécheresse, la situation empire, les degrés montent et les records tombent. Deux semaines à suffoquer. En 1983, la vague dure trois semaines. Mais à cette époque-là, ces chaleurs sont exceptionnelles mais elles sont encore considérées comme acceptables. 

19 000 décès en 2003

À partir de 2003, on déchante totalement, la canicule est responsable de 19 000 décès dans les grandes villes. Aux informations, on montre l'installation de morgues en urgence. Les hôpitaux sont débordés et le ministre de la Santé s'en aperçoit tard, avant de démissionner. Avec un plan canicule, les dégâts sont limités en 2006. Mais désormais, en été, la canicule est à la rubrique vie quotidienne et n'a plus rien d'insolite.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Pour bien utiliser votre climatiseur, le mieux est de garder un écart raisonnable entre la température extérieure et celle de votre logement.
Pour bien utiliser votre climatiseur, le mieux est de garder un écart raisonnable entre la température extérieure et celle de votre logement. (MAXPPP)