Canicule : un épisode moins durable, mais plus étendu géographiquement

Un deuxième épisode de canicule est attendu en France dès lundi 22 juillet. Les précisions de la présentatrice météo Virginie Hilssone.

FRANCE 2

À quoi faut-il s'attendre dans les prochains jours avec ce deuxième épisode caniculaire à venir sur la France ? La présentatrice météo Virginie Hilssone évoque "une hausse généralisée des températures, et plus particulièrement dans le Sud-Ouest, où on attend entre 38-39°C entre Bordeaux (Gironde), Toulouse (Haute-Garonne) et Agen (Lot-et-Garonne), et jusqu'à 40°C dans l'intérieur de l'Aquitaine". "Pour la journée de mardi 23 juillet, cet air chaud qui nous provient du Maghreb va envahir le nord de la France, excepté les zones côtières. À Paris, on attend déjà 37°C, 38°C du côté de Dijon (Côte-d'Or). Pendant la nuit, le thermomètre affichera des températures supérieures à 20°C, raison pour laquelle on peut vraiment parler d'un épisode de canicule", ajoute-t-elle.

Records de températures attendus dans la moitié nord du pays

"Mercredi 24 juillet, il fera chaud, avec des températures élevées, mais stables, avant une nouvelle hausse jeudi. Ce sera vraiment le pic de chaleur : on attend 41-42°C entre le Sud-Ouest et l'Île-de-France. À Paris, on pourrait battre le record absolu de chaleur, qui est de 40,4°C, établi en 1947. La canicule devrait prendre fin entre jeudi soir et vendredi 25 juillet", explique Virginie Hilssone. Ce deuxième épisode de canicule n'est pas comparable avec le premier subi fin juin, "parce que les températures dans le Sud-Est ne seront pas aussi élevées. On ne devrait pas dépasser les 45-46°C. Elles seront en revanche beaucoup plus élevées sur la moitié nord du pays. Autre différence : cette canicule sera beaucoup plus étendue et concernera davantage de régions", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Lors du précédent épisode de canicule, le 26 juin 2019 à Toulouse (Haute-Garonne).
Lors du précédent épisode de canicule, le 26 juin 2019 à Toulouse (Haute-Garonne). (ALAIN PITTON / NURPHOTO / AFP)