VIDEO. Canicule : "Tout est prêt et nous allons suivre la situation jour par jour", assure Agnès Buzyn

"Tout est prêt dans les Ehpad, dans les hôpitaux, dans les transports", a affirmé la ministre de la Santé sur franceinfo.

FRANCEINFO

"Tout est prêt", a assuré lundi 24 juin sur franceinfo Agnès Buzyn, la ministre de la Santé et des Solidarités, "nous allons suivre la situation jour par jour". Une canicule d'une précocité sans précédent a démarré en France, avec des températures qui pourraient dépasser les 40°C.

franceinfo : les hôpitaux sont-ils prêts à faire face ?

Agnès Buzyn : Oui, les hôpitaux ont l'habitude de moments de "surchauffe". Cela peut arriver l'hiver, lorsqu'il y a de grosses épidémies de grippe. Ils ont eu à affronter plusieurs épisodes de canicule ces dernières années et lorsque les hôpitaux sont en difficulté, ils activent ce qu'on appelle le système "hôpital en tension" ce qui permet de recruter du personnel. Je n'ai pas encore eu d'alerte mais de toute façon, lors de la grève des urgences, j'ai décidé de débloquer une enveloppe de 15 millions d'euros pour les deux mois d'été afin de pouvoir recruter du personnel supplémentaire. Beaucoup d'hôpitaux sont déjà dans cette démarche. Lorsque l'hôpital est en tension, on ouvre des lits et cette enveloppe débloquée permettra aussi de recruter par exemple des infirmières pour garder des lits ouverts parce qu'on ne peut évidemment pas empêcher les personnels de partir en vacances.

Craignez-vous un pic de mortalité comme en 2003 ?

Certainement pas les 15 000 morts de l'été 2003, puisqu'à cette période-là, personne ne savait ce qu'était une canicule et ses conséquences. Depuis, énormément de progrès ont été faits. La semaine dernière, j'ai organisé la réunion de préparation à la canicule avec tous les ministères concernés avant même de savoir que cette semaine serait si chaude. Tout est prêt dans les Ehpad, dans les hôpitaux, dans les transports. La direction générale du Travail envoie des consignes, le ministère des Sports déplace les horaires des compétitions. Bref, tout est organisé. Cela dit, lorsque les gens sont fragiles, même lorsqu'ils boivent beaucoup, il y a toujours un surplus de mortalité. C'était le cas l'été dernier, même si ça a été très loin de ce que nous avions connu en 2003.

Les parents doivent-ils garder les enfants à la maison ?

Nous allons suivre la situation jour par jour, il y aura des consignes jour par jour. Je ferai un point au ministère tous les soirs à 17 heures avec les remontées de l'Agence française de santé (ARS) et l'avis de Météo France, département par département et s'il convient de garder des enfants à la maison jeudi ou vendredi, nous donnerons les consignes en ce sens. Pour l'instant ce n'est pas prévu.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn, invitée de franceinfo lundi 24 juin 2019.
La ministre de la Santé Agnès Buzyn, invitée de franceinfo lundi 24 juin 2019. (FRANCEINFO)