Canicule : près d'un Français sur deux assure avoir peur pour sa santé ou celle de ses proches

L'enquête Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo et "Le Figaro" révèle jeudi que plus de la moitié des 25-49 se disent préoccupés par l'épisode de canicule qui touche le pays, notamment pour la santé leurs parents et grands-parents. 

Une personne âgée reçoit un verre de sirop et d\'eau, dans un EHPAD à Paris, lors de l\'épisode de canicule qui sévit en France, le 25 juin 2019.
Une personne âgée reçoit un verre de sirop et d'eau, dans un EHPAD à Paris, lors de l'épisode de canicule qui sévit en France, le 25 juin 2019. (LUC NOBOUT / MAXPPP)

La vague de chaleur qui frappe la France et ses effets font peur aux Français. Ils sont 48% à exprimer leur crainte face à cette nouvelle canicule, selon le sondage* Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro, publié jeudi 27 juin. C'est 13 points de plus qu'en 2015 au début du cycle d'étés caniculaires. À l'époque, seul un tiers des Français avouaient être inquiets. Selon ce sondage, cette inquiétude n'est pas tant tournée vers soi, mais surtout envers ses proches. Plus de la moitié des 25-34 ans expriment cette inquiétude. Ils sont 53% des 35-49 ans à se déclarer préoccupés, notamment pour leurs parents et grands-parents. Les craintes tombent à 46% pour les 50-64 ans et 43% pour les plus de 65 ans.

Face aux évènements climatiques exceptionnels comme la vague de chaleur actuelle, une majorité des personnes interrogées pour ce sondage pensent que les gouvernements n'ont pas réellement les moyens d'empêcher les conséquences de la canicule. À l'inverse, 43% des sondés estiment que le gouvernement a la capacité de maîtriser les conséquences d’une situation climatique exceptionnelle.

L'action du gouvernement approuvée à 75%

Le gouvernement agit et communique comme il le faut pour éviter d’éventuels morts à cause de l’épisode de chaleur. C'est le sentiment des trois quarts des Français interrogés. Cette satisfaction a progressé depuis quatre ans. En juillet 2015, lors du précédent épisode de canicule majeur, plus des deux-tiers des Français approuvaient déjà l'action du gouvernement de l'époque. Sur ce sujet de santé publique, le clivage politique n'apparaît quasiment pas.

75% des Français estiment que les pouvoir publics agissent et communiquent correctement lors de l\'épisode de canicule que nous traversons.
75% des Français estiment que les pouvoir publics agissent et communiquent correctement lors de l'épisode de canicule que nous traversons. (STEPHANIE BERLU / RADIO FRANCE)

Plus globalement, 53% des Français estiment aujourd'hui que les leçons ont été tirées de la canicule de 2003. Elle avait alors causé la mort de 20 000 personnes. À titre de comparaison, en décembre 2014, soit quelques mois avant la canicule de 2015, six Français sur dix jugeaient que la société française n'avait pas su en tirer d'enseignement.

*Cette enquête Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro a été réalisée par internet les 26 et 27 juin, sur un échantillon de 1 000 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.