Canicule : les Samu et les médecins submergés d'appels

Quelque 26 départements étaient encore en vigilance orange canicule le 5 juillet. L'est de la France est le plus touché.

FRANCE 2

L'épisode caniculaire se poursuit, en particulier dans l'est de la France. Les appels au Samu et aux médecins d'urgence se sont multipliés ces derniers jours. Le mercure affichait encore 41°C ce dimanche 5 juillet à Strasbourg. Conséquence, les pathologies liées au soleil et à la chaleur se multiplient. Le docteur Dan Sellam ne devait pas travailler aujourd'hui, mais il a dû intervenir en renfort.

Des personnes hospitalisées pour hyperthermie

Avec des parents inquiets de jour comme de nuit, hier soir, ce médecin a terminé sa tournée à 4 heures du matin. Depuis cinq jours, son activité a augmenté de 15 à 20%. "Le surnombre est lié effectivement à des motifs liés à la chaleur : syndromes vertigineux, fièvre chez les enfants, toux...", confie le docteur au micro de France 2.

Des pathologies qui touchent particulièrement l'est de la France. En Lorraine, le Samu est submergé d'appels et les services d'urgences très sollicités. Au centre hospitalier de Metz, deux personnes âgées ont été hospitalisées pour une hyperthermie à 42°C.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le premier pic de chaleur est attendu sur la France, jeudi 17 juillet 2014.
Le premier pic de chaleur est attendu sur la France, jeudi 17 juillet 2014. (GETTY IMAGES)