Canicule : la production d'électricité en surchauffe

Avec les fortes chaleurs qui touchent la France, la climatisation va entraîner des pics de consommation d'électricité dès jeudi 27 juin. En 2003, EDF avait dû arrêter une partie de sa production par manque d'eau.

FRANCE 3

Déjeuner fraicheur chez Nathalie et Gérard Lévêque. Le couple a mis en route la climatisation achetée mardi 25 juin. 32°C à l'extérieur, 25°C à l'intérieur, l'investissement était indispensable : ils souffraient trop de la chaleur. "On a décidé de s'équiper d'une climatisation parce qu'on a passé un été épouvantable l'an passé. On n'arrivait pas à récupérer la nuit", explique Gérard Lévêque.

Un pic de consommation à 59 000 mégawatts

Dans un lotissement de la Drôme, plusieurs familles ont fait le même choix. Mais à cause de ces climatiseurs et ventilateurs, la consommation d'électricité augmente. Pour chaque degré au-dessus des températures normales, la hausse est de 500 mégawatts, soit la consommation de la ville de Bordeaux (Gironde). Un pic doit être atteint jeudi 27 juin à 13 heures, avec 59 000 mégawatts. À la centrale nucléaire de Cruas, au bord du Rhône, EDF vit en direct cette hausse de la demande. La production d'électricité est maximale. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La centrale nucléaire du Tricastin, dans la Drôme, le 1er novembre 2017.  
La centrale nucléaire du Tricastin, dans la Drôme, le 1er novembre 2017.   (TRIPELON-JARRY / ONLY FRANCE / AFP)