Canicule : comment protéger les plus fragiles ?

Publié
Canicule : comment protéger les plus fragiles ?
France 2
Article rédigé par
B. Delombre, N. Dahan, D. Sébastien, C. La Rocca, N. Baker, L. Barbier - France 2
France Télévisions

La canicule est bien là, mercredi 15 juin. Pour les plus fragiles, c'est une période à haut risque, qu'il s'agisse des personnes âgées, des patients dans les hôpitaux ou des sans-abris.  

La France vit, mercredi 15 juin, ses premières heures de canicule. Les températures enregistrées se situent parfois 10 degrés au-dessus des normales de saison. Elles sont surtout difficilement supportables pour les plus fragiles d'entre nous. À Mornant (Rhône), il a fait 33 degrés dans l'après-midi du 15 juin. Au-delà des soins habituels, Fabienne Bontemps, infirmière libérale, veille à l'hydratation de ses patients. "On sait que la personne âgée, souvent, n'a jamais soif. Même quand il fait très chaud, ils n'ont jamais soif, donc il faut les solliciter", explique-t-elle.   

Guetter le moindre trouble   

En cette période de canicule, les soignants sont souvent en première ligne. À Istres (Bouches-du-Rhône), le thermomètre affichait 34 degrés. Barbara Rozycki, aide-soignante ADMR, s'est rendue chez l'un de ses patients handicapés. Son premier réflexe est de baisser les stores. Avec ces fortes chaleurs, elle guette le moindre trouble chez ceux qu'elle visite. "On les observe sur le comportement, sur leur apathie, sur la facilité d'élocution", précise l'aide-soignante. Les précautions sont nécessaires, car souvent, les personnes âgées n'ont pas toujours conscience des risques qui les menacent. 

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.