Bouches à incendie : les pompiers alertent sur le danger des jets d'eau

Les pompiers s'inquiètent de l'ouverture des bouches à incendie. Un enfant a été grièvement blessé en Seine-Saint-Denis.

France 2

Un jet d'eau de plusieurs mètres de haut pour se rafraîchir. En période de forte chaleur, ouvrir une bouche à incendie est presque devenu une habitude pour des enfants à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). "Tout le quartier est réuni là pour le jet d'eau, parce que dans le quartier, il n'y a rien", explique un de ces jeunes. Quelques minutes plus tard, les pompiers interviennent sous l'œil déçu des enfants.

Une pratique dangereuse

Sur les réseaux sociaux, des vidéos sont publiées par centaines montrant cette pratique. Pour avoir accès à cette source d'eau fraîche, il suffit d'une clé à molette. Mais cette pratique peut être dangereuse. À Saint-Denis, un enfant de 6 ans a été grièvement blessé par la violence du jet. "Quand on ouvre une bouche à incendie, c'est 750 litres minute d'emblée (...) donc un jeune adulte, une personne âgée ne résistera pas à ce geyser", prévient le lieutenant-colonel Gabriel Plus, porte-parole des sapeurs-pompiers de Paris. En 2017, 600 000 mètres cubes d'eau ont été gaspillés, l'équivalent de 260 piscines olympiques. 

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ouverture des bouches et poteaux incendie a provoqué la perte de 150 000 m3 d\'eau, mercredi 21 juin 2017, en Île-de-France.
L'ouverture des bouches et poteaux incendie a provoqué la perte de 150 000 m3 d'eau, mercredi 21 juin 2017, en Île-de-France. (LAURENT EMMANUEL / AFP)