Cet article date de plus de quatre ans.

À la maternité de Saran près d'Orléans, les infirmières donnent des conseils aux jeunes parents pour faire face à la canicule

Dans les maternités, les infirmières multiplient les recommandations pour que les bébés vivent au mieux cet épisode de chaleur. 

Article rédigé par
Avec France Bleu Orléans - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une mère vaporise de l'eau sur son bébé (Illustration en 2004).  (PATRICK HERTZOG / AFP)

Alors que la canicule se poursuit en France dimanche 5 août, les fortes chaleurs sont difficiles à supporter pour les nouveaux-nés. Dans les établissements hospitaliers, les agents répètent les bons conseils pour mieux vivre cet épisode. C'est le cas à la maternité de Saran (Loiret) près d'Orléans, où les parents sont plutôt stressés, comme Marianne. Elle a accouché il y a quelques jours et forcément avec ces températures, elle se pose des questions. "Enlever une couche de vêtement à mon bébé, ça parait logique avec presque 35 degrés", dit-elle pas vraiment rassurée. 

Éviter de sortir avec un bébé 

Sophie Guénant, l'une des infirmières de la maternité de la clinique Oréliance à Saran (Loiret), lui apprend les bons gestes. "Il faut surtout privilégier l'aération de la maison dans les heures les plus fraîches. Ne pas sortir durant les heures les plus chaudes qui sont aux alentours de 10h-18h. Après dans la voiture, il faut faire attention à l'utilisation de la climatisation." Pour rechercher la fraicheur, il faut mieux éviter de se rendre avec sa poussette dans les centres commerciaux, car le choc thermique peut être important.  

Le brumisateur, ami des plus petits 

En plus du doudou, le vaporisateur est l'un des accessoires indispensables pour les bébés. "Cela peut-être très utile quand on se promène. Faites attention à ce qu'il ne soit pas froid, mais plutôt à température ambiante et on ne vaporise que sur les membres de son bébé, pas sur le visage, sinon il y a l'aspect de surprise qui n'est pas confortable pour lui."  

Les bébés, mais plus généralement les jeunes enfants, doivent être protégés, Sétlin a un petit garçon de 18 mois. "Faut les mettre à l'ombre et les faire boire", explique-t-il, tout en évitant de sortir en pleine journée. 

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.