1976-2003 : plongée dans les archives des canicules en France

France 2 a retrouvé des archives qui témoignent avec beaucoup de force des précédents épisodes caniculaires qui ont frappé la France, de 1976 à 2003.

FRANCE 2

La terre est parcheminée, les forages sont à sec, c'est la grande sécheresse de 1976. Il n'y a plus d'herbe pour les vaches. Plus d'eau potable pour certains villages, il faut aller à la citerne. Il n'y a pas d'air conditionné et les pains de glace sont souvent la seule solution. Le gouvernement invente l'impôt sécheresse pour aider les éleveurs, mais on n'évoque pas un problème de santé public.

Le cauchemar de 2003

Été 2003, tout s'aggrave. Les personnes âgées sont en première ligne, elles que notre société condamne à la solitude ou au strict minimum de soins. Le mercure grimpe jusqu'à 40°C. On commence à signaler des décès en nombre le 4 août. Les dépouilles de seniors isolés s'accumulent. Pas de lits, pas de moyens supplémentaires, les urgentistes sont en plein désarroi.

Quand le ministre de la Santé visite enfin un hôpital parisien, les soignants sont à fleur de peau. Et pour cause, les morgues des hôpitaux sont pleines. 19 500 personnes sont mortes prématurément sur tout l'été. 10 ans après on a tiré des leçons de 2003. Le ministère de la Santé met en place un plan canicule pour que plus jamais, on ne revive le cauchemar de 2003. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des militaires ramassent du fourrage qui sera ensuite acheminé vers des régions déficitaires, victimes de la sécheresse, le 12 juillet 1976 à Saint-Gilles-du-Gard (Gard). 
Des militaires ramassent du fourrage qui sera ensuite acheminé vers des régions déficitaires, victimes de la sécheresse, le 12 juillet 1976 à Saint-Gilles-du-Gard (Gard).  (AFP)