Massif du Mont Blanc : grand vide et sensations fortes

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 17/12/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Les vacances a présent avec ce qui sera sans aucun doute une attraction dans les années à venir dans le massif du mont Blanc. Si vous êtes amateur de sensations fortes, restez bien assis. La sensation du grand vide est désormais accessible a tous. Une cage de verre est suspendue à l'aiguille du Midi, à 3.800 mètres d'altitude.

Une vue du ciel prise aujourd'hui. Cet ouvrier est l'un des premiers à admirer la vue et à mettre son pas dans le vide.

Il a 1000 mètres sous ses pieds.

L'aiguille du Midi, Suspendue à la paroi, une cage de verre de 3 m2, en toile de fond le Mont Blanc. Bientôt, des milliers de visiteurs viendront se confronter au paysage.

Cette cage est totalement transparente, il y a une perte de repères, une montée d'adrénaline. Et sous eux, 1000 mètres de vide sous les pieds.

Premiers pas en avant-première cet après-midi. Pour les cobayes d'un jour, c'est marcher sur des oeufs. Chaussés de pantoufles pour ne pas rayer le verre, on s'élance avec une pointe d'appréhension.

Ça fait un peu peur.

C'est fait pour.

Maintenant ça va, c'est le premier pas qui est difficile.

On a les pieds dans le vide, c'est magique.

Un soupçon de vertige, les travaux ont duré plusieurs mois dans des conditions parfois difficiles. Il y a quelques jours encore, c'est une épaisse enveloppe de givre qu'il a fallu retirer à coups de barre à mine. La température peut descendre jusqu'à moins 40 degrés. Le verre peut supporter un poids d'1,5 tonne.

Ce verre mesure 36 millimètres d'épaisseur. Il est prévu pour résister à des vents de 220 km/h, il résiste à des amplitudes thermiques de plus de 60 degrés.

Les premiers pas, on a tendance à aller très doucement, comme si le verre pouvait se briser. Petit à petit on prend confiance et on découvre ce paysage, à 360 degrés sur le Mont Blanc, la vallée de Chamonix.

Le pari des concepteurs, approcher au plus près des sensations qui sont familières aux alpinistes. Mais aussi rester dans la course commerciale au pays du Mont Blanc. Chaque année, 500.000 personnes montent ici en téléphérique. Coût de l'aller-retour : 55 euros. Le "Pas dans le vide" est l'étape marquante d'une rénovation entière du site qui s'achèvera dans 3 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==