Mali : un soldat français tué lors d'une mission de reconnaissance

a revoir

Présenté parNathanaël de Rincquesen

Diffusé le 15/07/2014Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Au Mali, un soldat français a été tué hier lors d'une mission de reconnaissance. C'est le 9e militaire décédé dans le cadre de l'opération Serval.

Les professions réglementées dans le collimateur du gouvernement. Les huissiers, les notaires ou encore les dentistes réaliseraient trop de bénéfices. 37 métiers pourraient ainsi être contraints de baisser leurs prix. L'objectif de la réforme : redonner du pouvoir d'achat aux ménages.

Puis nous parlerons des bons petits plats des restaurants français. Le logo "fait maison" fait son apparition a partir d'aujourd'hui sur les cartes de certains établissements. Nous vous expliquerons en quoi consiste ce "fait maison". Une réglementation qui ne fait pas l'unanimité, nous dira notre invité, le célèbre critique gastronomique Périco Légasse.

Enfin, nous vous ferons revivre le feu d'artifice, tiré hier soir à la tour Eiffel. Cela faisait quatorze ans que le plus célèbre monument de France n'avait pas servi de rampe de lancement aux fusées du 14 juillet.

Mali : un adjudant-chef du 1er régiment étranger du génie, basé à Lodun-l'Ardoise (Gard), lors d'une mission de reconnaissance. Il s'agit du 9e soldat tué sur le sol malien depuis le début de l'opération Serval en janvier 2013.

Né en Serbie, il y a 45 ans, l'adjudant-chef, Dejvid Nikolic, servait la France depuis 25 ans. Le Tchad, le Liban, l'Afghanistan, puis le Mali, où il a été tué hier, dans une opération de contrôle, dans la région d'Al Moustarat.

Un pick-up a attaqué des éléments de la force Serval. L'attaque a été portée contre des véhicules blindés.

Six militaires ont été blessés par l'explosion. Djevid Nikolic est le 9e soldat français tué au Mali en 18 mois. Il appartenait au 1er régiment étranger du génie de Laudun-L'Ardoise, dans le Gard.

C'est très dur. Nous étions à l'honneur sur les Champs-Elysées. Il nous a fallu apprendre la triste nouvelle. On est bouleversés.

Cette attaque-suicide intervient alors que la France vient de décider de prolonger sa présence dans le Sahel où près de 3000 soldats seront déployés pour lutter contre les groupes islamistes.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==