Lundi de Pentecôte : dix ans après l'instauration de la journée de solidarité aux personnes âgées

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 09/06/2014Durée : 00h50

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Il y a dix ans, Jean-Pierre Raffarin en avait fait une journée travaillée en signe de solidarité vis-à-vis des personnes âgées et pour renflouer l'Assurance vieillesse. Qu'en est-il ? Bonjour Valéry Lerouge. La solidarité est toujours de mise mais il y a eu des aménagements.

Valéry Lerouge : Oui, le jour de la Pentecôte est redevenu férié pour 3 salariés sur 4 : 77%. Depuis 2008, c'est plus souple. Les salariés peuvent, au choix, rendre une journée de RTT, travailler gratuitement un autre jour férié ou faire 7 h (non payées) en plusieurs fois. Certaines entreprises, notamment les grands groupes, offrent cette journée à leurs collaborateurs.

Elise Lucet : Qu'est-ce que cette journée de solidarité a apporté à l'Etat en dix ans.

Valéry Lerouge : Ce que l'entreprise ne donne pas aux salariés, elle le verse a la Caisse nationale de solidarité : 0,3% de sa masse salariale, soit 2,4 milliards d'euros par an, donc près de 24 milliards en 10 ans, dont 60% destinés aux personnes âgée en finançant les maisons de retraite ou l'APA. Le reste sert à financer les dispositifs d'aide aux handicapés.

Elise Lucet : Merci. Fin d'un week-end prolongé cet après-midi.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==