Les titres du 20h

a revoir

Présenté parMarie Drucker

Diffusé le 28/09/2014Durée : 00h30

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Bonsoir à tous, bienvenue. L'actualité de ce dimanche marquée par la reconquête du Sénat par la droite, après 3 ans de majorité de gauche. La plus haute chambre du Parlement voit l'élection de deux membre du Front national: David Rachline et Stéphane Ravier. La fin de la grève à Air France. Après 14 jours de conflit, les pilotes ont voté la reprise du travail malgré l'échec des négocations. Retour à la normale du trafic mardi. L'éruption du volcan Ontake au Japon a fait au moins 31 morts. Son cratère crache de la poussière et des pierres depuis hier. Alors que la coalition occidentale poursuit ses frappes, reportage en Irak, et des questions: la France a-t-elle fait le bon choix? Quels résultats? Pourquoi ne pas intervenir en Syrie? Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, nous répondra. Notre enquête sur les délits de grande vitesse, ces motards et ces automobilistes qui roulent à près de 200 km/h. Reportage avec des policiers qui mettent leur vie en danger pour les arrêter. Michel Sardou a retrouvé les planches hier soir dans le rôle d'un homme qui revient dans sa maison d'enfance et revit son passé "Et si on recommençait" d'Eric-Emmanuel Schmitt. Michel Sardou est l'invité de 20h30. Après 3 ans d'une parenthèse inédite sous la Ve République, le Sénat rebascule à droite. Les grands électeurs ont renouvelé la moitié des membres de la chambre haute du Parlement. Une première: l'élection de deux membres du Front national. Un nouveau revers pour la gauche.

La droite de nouveau majoritaire au Sénat, avec l'UMP et l'UDI, elle gagnerait seize sièges.

Il s'agit maintenant, avec cette nouvelle majorité, solide, qui est le fruit de nos candidats sur le terrain, de construire un Sénat qui soit un Sénat d'opposition constructive.

La gauche perdrait vingt et un sièges, une défaite mais pas une débâcle pour le premier secrétaire du PS.

Ce n'est pas la vague bleue qu'on nous avait annoncée. L'effet mécanique des municipales devait donner à la droite une victoire beaucoup plus importante. Il n'y a pas d'effet Sarkozy dans cette élection.

Et puis, c'est une première: le FN fait son entrée à la chambre haute avec deux élus, le maire du 7e secteur de Marseille et le maire de Fréjus. Parmi les personnalités élues ou réélues à droite, François Baron a fait son entrée à la chambre haute, élu sénateur. Jean-Pierre Raffarin est réélu dans la Haute-Vienne, et Jean-Claude Gaudin dans les Bouches-du-Rhône.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==