Landes : une molécule d'écorce de pin, nouveau fleuron cosmétique

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 09/05/2014Durée : 00h50

Dans les Landes, les sylviculteurs ont découvert dans l'écorce des pins une molécule qui vaut de l'or. Elle contient un principe actif antioxydant que l'industrie cosmétique et agroalimentaire s'arrache, d'abord aux Etats-Unis, puis en Asie et maintenant en France. Les marques hexagonales de produits de beauté commencent à l'utiliser.

Ces écorces de pins maritimes sont considérés comme des déchets. Pour cet industriel des Landes, associé à une entreprise suisse, c'est un tas d'or.

La qualité d'écorce est assez belle Il s'agit pour nous d'aller rechercher la valeur ajoutée.

Les deux associés extraient de cette écorce un principe actif, une molécule anti-oxydante, connue sous le nom de pycnogénol.

Elle est présentée ainsi à nos clients dans le monde entier. On a une croissance constante, d'année en année. Nous sommes aujourd'hui à 15 tonnes. Cela fait 15.000 tonnes d'écorces.

Le pycnogénol entre dans la composition de plusieurs produits: compléments alimentaires, cosmétiques, dentifrices. Aux Etats-Unis, les spots publicitaires vantent le pin des Landes.

Dans les pays comme le Japon ou le Brésil, les gens sont très intéressés par le made in France. En France, les gens sont étonnés de découvrir que le succès casse leurs propres produits.

Les recherches scientifiques ouvrent régulièrement de nouvelles applications. Les ventes de poudres issues du pin maritime continuent d'augmenter.

Cette écorce de pin une fois transformée en poudre de pycnogénol va être mise en sac et vendue 2.000 euros le kilo.

De grandes marques de cosmétiques passent commande pour leur crème anti-âge. Un autre industriel, avec une autre molécule issue de l'écorce, vient de lancer sa propre gamme.

Il ne faut pas oublier de mettre l'étiquette en français et néerlandais.

Ce sont d'anciens d'Yves Saint-Laurent et autres instituts qui travaillent désormais au coeur de la forêt landaise.

Je n'aurais jamais cru venir travailler ici pour un beau projet comme ça. Aujourd'hui, on est une équipe de 25 personnes depuis janvier 2012 à commercialiser et distribuer les produits et à l'étranger.

D'autres emplois devraient être créés grâce or de la forêt landaise. Le gisement paraît inépuisable.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==