Justice : l'Etat condamné dans une affaire de meurtre

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 09/05/2014Durée : 00h50

Condamnation des services de l'Etat dans une affaire de meurtre. Une femme a été poignardée par son ancien compagnon en mars 2007. Mais elle avait signalé à plusieurs reprises aux gendarmes qu'elle était en danger. Ils n'ont pas pris ces alertes au sérieux. L'Etat devra acquitter 132.000 euros de dommages et intérêts à sa famille.

La mort d'Audrey Vella aurait-elle pu être évitée ? L'Etat a été condamné pour faute lourde à payer 132.000 euros à sa famille. En mars 2007, cette jeune femme de 30 ans est tuée de 9 coups de couteau par son ex-compagnon malgré trois plaintes déposées contre lui. Pour sa mère, les gendarmes ont leur part de responsabilité.

S'ils avaient fait boulot, ma fille serait encore la. Je suis satisfaite, j'estime qu'ils ont eu la faute.

Audrey a vécu 9 ans avec son compagnon, Vincent. Après une côte cassée, des visites aux urgences, elle le quitte et déménage près de la maison de son frère.

C'est la quelle habitait, dans l'appartement du bas.

Mais pendant deux ans, Vincent continue de la harceler.

Elle avait peur qu'il arrive, elle me répondait même plus, parce qu'à une certaine heure, elle avait eur que ce soit lui.

Son frère et sa femme convainquent Audrey de porter plainte. Ils vont a la gendarmerie, sûrs que le harcèlement va cesser.

On leur avait dit que quelques heures avant il avait tapé dans sa porte. Qu'il la menaçait, et ils ont rien fait! lls ont dit qu'ils allaient faire le nécessaire mais ils l'ont pas fait.

Une plainte classée sans suite, et par deux fois encore, Audrey tentera d'alerter les gendarmes, accompagnée de de sa fille née d'une précédente union.

Pour faire réagir les gendarmes, elle y a été avec sa fille. Elle s'était dit que la petite, ça les ferait réagir. C'était un appel au secours de toutes façons.

Un appel resté sans réponse. Pour les gendarmes, c'était juste un couple qui se déchirait. A l'époque, ils se disent débordés. La mère d'Audrey espère que cette condamnation servivra d'exemple. J'espère que ça va servir A d'autres femmes qui vont porter plainte.

En 2009, l'auteur des coups mortels, Vincent, a été condamné à 20 ans de prison.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==