Invités : les médaillés de Sotchi

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 18/03/2014Durée : 00h48

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Il sont sept et ils ont rapporté 12 médailles à la France aux Jeux paralympiques de Sotchi. Six athlètes et un guide qui se sont dépassés et qui nous ont fait vibrer. Ils ont fait une force de leur différence. Voici maintenant les invités des Cinq Dernières Minutes. Et ces invités sont: Marie Bochet, 4 médailles d'or à elle toute seule. Vincent Gauthier-Manuel qui a remporté le bronze, l'argent et l'or. Cécile Hernandez-Cervellon qui a décroché l'argent en snowboard cross. Solène Jambaqué, médaille d'argent et de bronze en ski alpin. Et en ski nordique, la belle médaille de bronze collective de Benjamin Daviet, Thomas Clarion et son guide Julien Bourlat. On n'avait jamais vu un tel palmarès pour l'équipe de France aux Jeux paralympiques d'hiver. Vous êtes fiers collectivement? Vous avez fait mieux qu'à Vancouver. Vincent Gautier: Oui pourtant c'est la même équipe. Il y avait une bonne cohésion avec les athlètes Quand l'affaire roule, on a des médailles.

Elise Lucet : Vous vous êtes motivés les uns les autres ? C'était Paopthèose.

Elise Lucet : Marie Bochet, vous êtes championne toutes catégories, avec 4 médailles d'or. C'est mieux que Jean-Claude Killy. Vous étiez porte-drapeau de la cérémonie de clôture, c'était un grand moment d'émotion ? C'est une émotion particulière dans ce stade, ça concluait bien ces Jeux.

Elise Lucet : Vous vouliez 5 médailles d'or vous en avez 4.

Marie Bochet : J'avais jamais annoncé cinq méadailes d'or.

Marie Bochet : J'ai reçu beaucoup de témoignages oui. Ça a marqué les esprits, c'étaient de grands moments.

Elise Lucet : Solène, vous étiez plutôt la pionnière et c'était vos derniers Jeux: une médaille d'argent et une de bronze. Vous tirez votre révérence d'une belle manière ? Soléne Jambaqué: C'est ça, la relève m'a dépassée. J'espère qu'il y en aura d'autres qui arriveront derrière.

Elise Lucet : Il y a une force de l'exemple, et ducollectif ? Soléne Jambaqué: Oui, on veut tout faire pour motiver les plus jeunes.

Elise Lucet : Cécile Hernandez, vous étiez sportive de haut niveau chez les valides en BMX, aujourd'hui médaillée d'argent en snowboard cross aux paralympiques. Vous dites avoir plusieurs vies. Mais une même trajectoire: gagner.

Cécile Hernandez : J'ai toujours été compétititrice même en tant que valide. Je ne conçois pas le sport en dehors de la compétition. Ça m'a aidé à lutter contre la maladie.

Elise Lucet : Cette médaille-là, c'est une revanche sur la maladie ? Vous êtes atteinte de sclérose en plaques.

Cécile Hernandez : Pour l'instant oui, la sclérose est une maladie qui ne laisse pas toujours trnaquille. Ce n'est pas pour ça que la vie s'arrête.

Elise Lucet: Passons au ski nordique avec une médaille de bronze collective pour Thomas Clarion, Benjamin Daviet et le guide de Thomas, Julien Bourlat. Thomas, vous êtes non-voyant, ça veut dire qu'en compétition, vous avez une relation fusionnelle avec votre guide Julien ? Thomas Clarion : Oui, Julien me guide à la voix. On a beaucoup travaillé pour préparer ces jeux ensemble. Julien m'a offert 30 minutes de bonheur. J'avais entièrement confiance.

Elise Lucet : Benjamin Daviet, cette médaille, c'est une reconnaissance et surtout ça bouscule beaucoup d'idée reçues sur le handicap.

Benjamin Daviet : Oui, c'est magnifique, on a un merveilleux relais. C'est deux fois plus fort comme sensation. On ne réalise pas vraiment.

Elise Lucet : Vincent, que voulez-vous que l'on dise de vous.

Vincent Gauthier-Manuel : On aimerait bien être reconnu en tant que sportif. Ça nous permet de nous exprimer et de montrer de belles choses. On aimerait que ça serve pour la relève, il y a des structures pour els accueillir.

Le JT
Les autres sujets du JT