Invité : Romain Puértolas, auteur

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 05/11/2013Durée : 00h48

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pour quelques jours encore, il est officiellement lieutenant à la police de l'air et des frontières à Paris. Mais son premier roman, publie par un grand éditeur, est devenu en quelques semaines le phénomène de la rentrée. Il a change sa vie et séduit déjà plus de 80.000 lecteurs. Il était même sélectionné pour le prix Renaudot. Voici l'invite des Cinq Dernières Minutes. Cet invité, c'est Romain Puértolas. Bonjour et merci d'être avec nous pour "L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire lkea". C'est publie chez Le Dilettante. Qu'est-ce que c'est que ce titre à rallonge ? Ça ressemble au livre, c'est loufoque, inattendu.

Romain Puértolas : Dans les titres, j'aime déjà partir en voyage. Il faut déjà se projeter rien qu'en lisant le titre, il m'est venu à l'esprit tout de suite. J'ai eu un flash et je l'ai écrit de suite.

Elise Lucet : Racontez-nous l'histoire, votre héros est un fakir et il vient en France pour.

Romain Puértolas : Il vient acheter le nouveau modèle de lit à clous Il n'y a pas d'Ikéa en Inde. Ça démarre comme une fable, un conte, mais le fakir sort vite de ses clous et découvre une autre réalité.

Romain Puértolas : Il va découvrir un monde plus caché et triste que ce titre. C'est le sort des migrants, des clandestins, car il va être enfermé dans un poids lourd pour l'Angleterre Il va être derrière la cloison de son armoire avec des Soudanais qui migrent illégalement. Ces passages sur les clandestins viennent de votre expérience de terrain, mais on s'écarte du rapport de police aux frontières pour aller dans l'humain.

Romain Puertolas : Oui c'est la thématique sur laquelle je travaille depuis 4 ans. j'ai mis ça dans ce livre, parce que pour nous, dans notre service, les poids lourds qui vont en Angleterre sont sovuent habités par les clandestins. Je voulais ce contraste entre ce fakir qui voyage légalement et les.

Elise Lucet : Vous vouliez changer le reagrd sur eux aussi.

Romain Puertolas : Oui, je me suis mis à leur place, j'aurais sans doute fait la même chose. Je vivais ça de manière humaine. On ne raconte pas tout le livre, mais votre fakir va avoir beaucoup d'aventures. Il va même rencontrer Sophie Morceau.

Romain Puértolas : Oui c'est une actrice, Sophie Morceaux. Il rencontre cette actrice car il est enfermé dans une malle Vuitton. Il se retrouve en Italie et il va rencontrer quelqu'un qui va l'aider gratuitement.

Elise Lucet : Je le disais en vous présentant, votre livre est devenu en quelques semaines le phénomène d'édition de la rentrée. Plus de 80.000 exemplaires vendus pour un tirage de 2.222 au départ.

Romain Puértolas : Ça a été une grosse surprise. On a eu avant la publication du livre déjà beaucoup d'échos a l'étranger car il est traduit dans 35 pays. Mais on se disait que ce livre pouvait plaire au monde entier.

Elise Lucet : C'est formidable pour vous.

Romain Puertolas : C'est un extraordinaire voyage.

Elise Lucet : C'est votre premier roman publie par un grand éditeur, mais vous écrivez depuis toujours, partout et tout le temps. Racontez-nous comment vous avez écrit celui-ci.

Romain Puértolas : Je l'ai écrit sur mon portable dans les transports en commun. Donc, debout, aux heures de pointe avec tout le monde autour de moi. Le soir, je remettais ça en forme.

Elise Lucet : C'est votre drogue à vous.

Romain Puértolas : Les idées me viennent comme ça toute la journée et je dois les noter.

Elise Lucet : Vous allez quitter la police de l'air et des frontières pour vivre la suite de l'aventure.

Romain Puertolas : Oui je vais vivre de l'écriture, c'est un bouleversement positif. le prix Renaudot, je ne l'ai pas eu mais c'était déjà fantastique d'être dans les finalistes. Je vais raconter mes histoires.

Merci Romain Puértolas. Je rappelle votre livre, "L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire lkea", publie chez Le Dilettante. Pour clore cette édition, un hommage du 13H à une femme qui a été une figure de la rédaction de France 2. Françoise Déja a été responsable d'édition de longues années. Elle fait partie des professionnels de l'ombre qui permettent chaque jour la réalisation du journal. Elle avait 64 ans. Elle est inhumée aujourd'hui dans l'Yonne. Nous nous souvenons tous de sa gentillesse et de ses yeux pétillants et nous nous associons à la douleur de ses proches.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==